Solidarité avec la révolte grecque à Rome et Barcelone

Publié le par la Rédaction

Rome : Solidarité avec les compagnons grecs en procès

Une banderole a été posée le 16 décembre devant l’ambassade grecque à Rome, à l’occasion des procès qui se déroulaient ces jours-ci à Athènes contre plusieurs compagnons.

«Flics, bâtards, assassins, bourreaux
Solidarité avec les compagnons poursuivis à Athènes
Liberté pour Iannis Dimitrakis»

Le procès pour résistance, coups, vandalisme, destruction, tentative d’incendie, port de cagoule, violence et jet d’objets contondants (entre autres), relatif à des faits remontant au 5 décembre dernier à l’occasion desquels de nombreuses personnes ont été arrêtées, a été renvoyé au 24 mars 2010.

Le procès en deuxième audience pour vol à main armée contre le compagnon anarchiste Iannis Dimitrakis (déjà condamné à la première audience à une peine cumulée de 25 ans de prison) a été renvoyé au 28 avril 2010.

Traduit de l’italien (Informa-Azione)
par Pagherete Tutto, décembre 2009.


Barcelone : Les murs du consulat grec vandalisés en solidarité


Les tags à côté de la peinture disaient :
«Solidarité avec la révolte grecque»,
«La guerre ne fait que commencer»,
«Vos flammes illuminent notre lutte».

Brève du désordre traduite du catalan (Klinamen), 17 décembre.

Publié dans Grèce générale

Commenter cet article