Appel à une journée internationale de solidarité avec les "300" travailleurs sans papiers en grève de la faim en Grèce Jeudi 10 mars

Publié le par la Rédaction

Jeudi 10 mars 2011 : Journée d'actions internationale de solidarité avec les «300» (300 travailleurs sans papiers en Grèce, en grève de la faim depuis le 25 janvier)

 

Conseils pour voyager en Grèce :

 

Vous savez sans doute que la Grèce avec sa gastronomie délicieuse et son hospitalité légendaire est un pays magnifique à visiter. Attention : ce n'est qu'une facette de ce pays paradisiaque. La réalité pour des centaines de milliers de visiteurs est complètement différente… Il y a une menace constante de violation des droits de l'Homme. Les expatriés et visiteurs qui traversent les frontières grecques risquent la déportation ou le transfert dans des centres de rétention pendant 2 à 4 mois, voire plus. Ceux qui passent entre les mailles du filet, sans papiers ni droits civils, se font exploiter en travaillant dans l'agriculture ou les industries locales. Certains sont récupérés par le crime organisé, quand d'autres deviennent vendeurs ambulants… Visiteurs, faites désormais attention aux abus, à l'intolérance, la haine, aux mensonges et à la violence arbitraire de l'État grec.

 

500'000 travailleurs sans papiers sont exploités dans le but de relever l'économie du pays. L'année dernière, environ 140'000 immigrés ont passé la frontière dans l'espoir d'une vie meilleure. La plupart d'entre eux, en situation irrégulière, sont traités comme des esclaves modernes.

 

Depuis le 25 janvier 2011, 300 travailleurs sans papiers vivant en Grèce (Athènes et Thessalonique) depuis des années ont entamé un large mouvement de grève de la faim afin d'exiger leurs régularisations. Leur lutte est celle de tous les immigrés : travailleurs et citoyens du monde.

 

Nous demandons à chacun d'organiser des actions contre le tourisme grec… 15% du PIB du pays provient du tourisme. La liberté de circuler — tourisme et migration — est un droit et une liberté fondamentale.

 

Une cible facile que vous pouvez trouver dans chaque pays : Greek National Tourism Organization. Vous pouvez par exemple bloquer, occuper, manifester ou diffuser ce texte devant ou autour des bureaux de la Greek National Tourism Organization. Toute autre action est la bienvenue !

 

Si il n'y a pas de Greek National Tourism Organization dans votre ville vous pouvez aussi cibler les ambassades, consulats ou entreprises grecs. Ou simplement organiser des manifestations.

 

300 assassinats ou régularisations

 

 

Plus d'infos.

 

 


Publié dans Grèce générale

Commenter cet article

Ottonom aka Stressa One 08/03/2011 02:12



solidarité avec les prolétariats en lutte! le peuple, cette catégorie abstraite et interclassiste, ça n'existe pas ! (pas étonnant que ce terme soit utilisé dans le cadre d'une action o`u sont
déployés des drapeaux du  social-chauvin  POI) !