Fichage ADN : Procès de Christine le 30 septembre à Grenoble

Publié le par la Rédaction

Procès de Christine pour désinscription le 30 septembre 2010 à Grenoble

 

Christine est une des premières personnes condamnées (si ce n’est la première) à demander sa désinscription au FNAEG.

 

Jugée il y a plus de 5 ans pour un délit, elle avait été fichée au FNAEG alors même qu’elle avait manifesté son refus. Le délai écoulé, le délit est aujourd’hui nul et non avenu pourtant son empreinte génétique est toujours conservée.

 

Il faut rappeler que le délai de conservation des empreintes génétiques est de 40 ans pour les personnes condamnées.

 

La démarche de Christine illustre la disproportion qui existe entre le moment où un délit est considéré comme effacé (5 ans) et la durée de conservation des données au FNAEG.

 

Cette disproportion est contraire à l’article 8 de la Convention Européenne des Droits de l’Homme, elle ne fait que mettre en lumière les objectifs de ce fichier à savoir le contrôle des populations.

 

Toutes celles et ceux qui entendent protester contre le FNAEG et plus généralement contre le fichage des populations sont invités à venir la soutenir au tribunal :

Le jeudi 30 septembre 2010 à 10 heures
Chambre de l’instruction de la cour d’appel de Grenoble.

 

Le collectif RefusADN et la LDH Alès lui apportent leur soutien.

 

Courriel, 27 septembre 2010.

 


Publié dans Fichages et flicages

Commenter cet article