Liberté pour tou-te-s les sans-papiers - Tours, 7 mars

Publié le par la Rédaction

Tant qu’il y aura des frontières…

 

Cette nuit à une heure du matin, la police a raflé Saki Agovic devant son domicile.

 

Le 7 janvier c’est son frère Nasko qui s’était fait rafler devant l’école en allant chercher son neveu à 16h30. Après 15 jours de rétention au camp de Rennes, il a été libéré, faute pour la fRance de ne pouvoir déporter des Roms au Kosovo, en raison des exactions qu’ils/elles y subissent. L’État s’acharne à rendre impossible la vie pour les personnes sans papiers et c’est maintenant Saki qui attend son «jugement» au commissariat de Tours. Il y a deux semaines c’était Micha qui était raflé, il est aujourd’hui aux urgences, après une grève de la faim de 7 jours au centre de rétention de Rennes. Le contrôle permet, en maintenant les sans-papiers dans une peur permanente, d’en faire une main d’œuvre docile et bon marché.

 

À Vincennes, à Rennes, à Gradisca, à Steenokkerzeel, les CRA crament et c’est tant mieux. Nous sommes solidaires des grévistes de la faim, des incendiaires et de tou-te-s les sans-papier-e-s.

 

Liberté pour Saki et tou-te-s les autres

Des papiers pour toutes et tous

 

Rendez-vous lundi 7 mars, et mardi 8 mars, à 17h place Paul Bert et 18h30 devant le commissariat de Tours.

 

… Ce sera la guerre ! 

 

Lundi 7 mars 2011.

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article