Staliniens de Montreuil

Publié le par la Rédaction

Les braristes en appellent à une police républicaine et à une «solution adaptée» contre «l’installation et la pérennisation de certains squats [qui] peuvent être sources de tensions potentielles» au moment où une nouvelle expulsion est programmée à Montreuil…

D’après des infos de la Mairie, l’expulsion de la Demi-Lune serait en effet imminente.

Pour être appellé et participer à la mobilisation pour empêcher lexpulsion de la Demi-Lune (autre maison occupée, 64 et 66 rue de la Demi-Lune à Montreuil), envoyez vos numéros de téléphone par mail.

La «solution adaptée», pour ces citoyens, ce n
est bien sûr pas la remise en cause de la propriété privée mais bien des interventions de la police qui sauraient seffectuer sans faire scandale. Manque de bol on na jamais vu de force armée se reconvertir subito dans la poterie et le jardinage lors de leurs interventions… (voir «Mais que fait la police ?»)


Agir pour que Montreuil retrouve son calme !
Nous déplorons et condamnons tous les débordements qui ont eu lieu à la suite de l’expulsion du squat situé à deux pas de la Croix de Chavaux et sommes tous indignés par la violence utilisée par des membres des forces de l’ordre qui a notamment conduit à de graves blessures sur la personne de Joachim Gatti.
Depuis le début de ces évènements, toutes les organisations progressistes ont condamné ces débordements. Certaines se sont d’ailleurs mêlées aux manifestants le 13 juillet au soir pour faire entendre leur voix et condamner le recours à la violence. Dès le 13 juillet au matin, le Comité des Citoyens Montreuillois a rappelé son opposition résolue à l’utilisation de la violence et d’armes telles que les flash-ball ou taser.
Afin que la lumière soit faite sur le déroulement des évènements ainsi que sur les responsabilités qui ont mené à ces débordements inacceptables, nous nous félicitons de la saisine officielle de la Commission Nationale de Déontologie, de la demande d’ouverture d’une enquête sérieuse et indépendante ou encore de la demande formulée par Jean-Pierre Brard de l’interdiction pure et simple de l’utilisation du flash-ball.
Il aurait aussi été important que dans un contexte explosif, la municipalité — consciente de la montée des tensions et des tentatives de récupération du mécontentement par une toute petite minorité d’activistes — appelle publiquement au calme et à la retenue plutôt que de se livrer à des déclarations dans la presse qui ne peuvent qu’ajouter à la tension encore palpable aujourd’hui.
Les évènements dramatiques que nous venons de connaître signent l’urgence à ouvrir réflexion et débat autour du rôle que le gouvernement en place veut faire jouer à la police républicaine. Pour nous, la mission de la police républicaine doit rester le maintien de l’ordre public, le respect des lois et la protection des citoyens. Il serait grave de se laisser entrainer à réduire l’institution aux exactions d’une poignée d’agents. L’UMP, par la voix d’Éric Raoult, n’a d’ailleurs pas manqué de se saisir de cette affaire pour dérouler son discours sécuritaire hélas bien connu. Ne tendons pas la perche à ce genre de propagande odieuse !
Il ne faudrait pas non plus faire des amalgames dangereux comme nous avons pu le lire ici ou là. Dans le cas présent les forces de l’ordre n’ont pas mené des «opérations coup de poing» dans «nos quartiers» et dans «notre banlieue». Il peut être dangereux d’employer à propos de ces évènements déjà suffisamment graves des termes susceptibles de mettre le feu aux poudres. Exigeons une enquête sérieuse et le cas échéant des sanctions mais évitons l’escalade.
Enfin, n’oublions pas que l’installation et la pérennisation de certains squats peuvent être sources de tensions potentielles. Il ne faudrait pas jouer au pyromane en laissant se détériorer la situation. Il y a nécessité à anticiper pour proposer des solutions adaptées. Cela permettrait peut-être d’éviter des évènements insupportables tels que ceux que nous venons de connaître.
Montreuil à gauche, 16 juillet 2009.


L’économie et la police (ou : Ce qu’il faut détruire)
Appel à manifester…

Commenter cet article