Luttes lycéennes partout en France...

Publié le par la Rédaction

Un peu partout en France les lycéens s’organisent en coordination nationale.

L
e mouvement prend réellement de l’ampleur, nous sommes de plus en plus nombreux à nous mobiliser.

L’auto-organisation des lycéens en assemblée générale (AG) est déjà en place dans de très nombreux lycées ; c’est le seul moyen pour toucher le plus d’élèves possible sur chaque établissement mobilisé.

Se réunir en AG permet d’organiser la mobilisation sur son lycée, de débattre autour de revendications, de préparer les manifestations et surtout de discuter des suites à donner au mouvement.

Il est urgent de défendre les revendications suivantes :

— Abrogation de la LRU,
— Rétablissement des postes supprimés,
— Pas plus de 25 élèves par classe,
— Maintien du BEP.

La liste est longue, au même titre que la liste des attaques gouvernementales contre le service public et les droits des lycéens. Toute cette politique a des conséquences sur nos conditions d’étude et d’enseignement. Des classes surchargées, moins d’options et langues de plus en plus rares, parfois des filières et classes fermées.

Pour les professeurs, recours aux heures supplémentaires, plus de difficultés pour faire des cours dans des classes plus surchargées et moins de temps pour les préparer.

Pour mettre fin au mouvement la répression est très forte : c’est pour cela que la Coordination nationale lycéenne (CNL) demande l’arrêt des poursuites judiciaires contre les lycéens interpellés lors de manifs ou devant leurs lycées. C’est l’ensemble des jeunes et personnels enseignants et non enseignants qui sont attaqués par ces réformes.

Les lycéens en lutte sont invités à participer à la prochaine CNL
le samedi 3 mai à PARIS.

Comme en 68, montrons-leur qu’ils ne sont rien et que nous sommes tout. Il est temps de se réapproprier MAI 68 ! Le Mai des murs qui prennent la parole, le Mai des barricades qui ferment la rue et ouvrent la voie. Pour connaître l’ampleur des luttes anticapitalistes ne regardez pas que la propagande des médias bourgeois mais plutôt les médias libres & alternatifs : Indymedia Paris ou encore Le Jura Libertaire par exemple.

Fait par des lycéens & intérimaires



Publié dans Éducation

Commenter cet article