Contre la répression, solidarité !

Publié le par la Rédaction

undefinedL’étudiant arrêté à l’Université de Paris XIII - Villetaneuse lors de la venue de Mme Pécresse est actuellement en garde à vue. Selon les premières informations, les faits qui lui seraient reprochés seraient ceux de dégradation de bien public et d’incitation à lémeute. Cet étudiant a été arrêté alors que les étudiants rassemblés à Paris XIII quittaient lUniversité lors de ce que nous pouvons qualifier de guet-apens policier. En effet, cet étudiant a eu pour seul tort d’afficher ses idées lors de la venue Mme Pécresse. Nous dénonçons cette arrestation au faciès totalement arbitraire.

Alors que la venue de Mme Pécresse était annoncée comme une rencontre avec tous les étudiants, tous les étudiants présents se sont vus refuser l
accès de lamphithéâtre où se déroulait la rencontre, y compris des étudiants qui possédaient une lettre dinvitation de la direction de lUniversité. Visiblement le dispositif policier mis en place visait à empêcher les étudiants qui nétaient pas d'accord avec Mme Pécresse de débattre avec elle.

Nous dénonçons ces méthodes visant à empêcher un débat contradictoire avec la ministre, indignes d
une démocratie. Nous exigeons la libération immédiate et labandon de toute procédure à lencontre de létudiant incriminé. En ce sens, la fédération SUD Étudiant appelle à se joindre au rassemblement de soutien encore en cours devant le commissariat d’Épinay.

Publié dans Éducation

Commenter cet article