Sommet OTAN à Strasbourg : 1 mois avec sursis pour possession d'un piquet de tente

Publié le par la Rédaction

 

Un étudiant allemand a été condamné mercredi [13 avril] à 1 mois d'emprisonnement avec sursis par la cour d'appel de Nancy pour port d'arme, après avoir été arrêté en possession d'un piquet de tente lors du sommet de l'OTAN à Strasbourg en avril 2009.

 

J. avait été jugé une première fois en comparution immédiate quatre jours après son arrestation par le tribunal correctionnel de Strasbourg, qui l'avait condamné à 6 mois de prison ferme.

 

Il avait toutefois été relaxé en appel, mais cette décision avait été annulée par la Cour de cassation, saisie par le parquet, qui avait alors renvoyé l'affaire devant la cour d'appel de Nancy.

 

«Je suis évidemment très déçue, car nous espérions une relaxe», a indiqué à l'AFP l'avocate du jeune homme, Me Christine Mengus, qui n'exclut pas de former un nouveau pourvoi en cassation.

 

Lors de l'audience, le 9 mars dernier, en présence d'une cinquantaine de militants altermondialistes, Me Mengus avait contesté que le piquet de tente puisse être considéré comme une «arme par destination», tel que présenté par l'accusation. «Regardez mon stylo, il peut aussi être parfaitement une arme par destination», avait-elle observé, en estimant qu'on voulait «oppresser, opprimer les manifestants, les mettre en prison».

 

Leur presse (Agence Faut Payer), 13 avril 2011.

 


Commenter cet article