Blocage de l'IEP de Grenoble - 3 novembre

Publié le par la Rédaction

 

L'Institut d'études politiques (IEP) de Grenoble était bloqué ce matin par une trentaine de militants opposés à la réforme des retraites et les cours de la matinée ont été suspendus, a-t-on appris auprès de la direction et de la police.

 

«À partir de 7h30, l'IEP a été bloqué par une trentaine de personnes», dont la quasi-totalité sont des militants extérieurs à l'établissement, a précisé à l'AFP le directeur-adjoint de l'IEP, Jean-William Dereymez.

 

«Les deux entrées ont été bloquées avec du matériel de chantier, de la ferraille, par ces personnes», dont l'objectif était de mobiliser les étudiants pour participer à une assemblée générale qui doit se tenir vers 12 heures sur le campus universitaire de Saint-Martin-d'Hères (Isère), a-t-il ajouté.

 

La direction de l'IEP a ensuite décidé «de suspendre les cours jusqu'à l'assemblée générale» lors de laquelle doivent être détaillées les revendications des militants parmi lesquels des anarchistes, selon la police.

 

Leur presse (Agence Faut Payer), 3 novembre 2010.

 


Publié dans Colère ouvrière

Commenter cet article