Rions un peu avec les békés...

Publié le par la Rédaction

Le dirigeant d’une chaîne de supermarchés
séquestré en Guadeloupe ?


Il affirme être enfermé dans son bureau par des représentants syndicaux…

Le directeur général de la chaîne de supermarchés Match a affirmé mardi être «enfermé» depuis plusieurs heures dans un bureau de son entreprise à Jarry, dans la banlieue de Pointe-à-Pitre, par des représentants syndicaux. «Je suis enfermé dans ce bureau et je ne parlerai pas tant que je serai enfermé», a déclaré Étienne-Denis Renaud, sur RFO-Télé Guadeloupe.

«J
avais rendez-vous avec des représentants syndicaux de Match et je suis envahi par dautres personnes», a-t-il expliqué. «Je veux bien discuter, mais pas avec des gens que je nai pas conviés à cette réunion», a-t-il ajouté.

«Un homme heureux»

Sur place, Evelyn Himmer, employée de Match et représentante de la CTU, dans l
intersyndicale avec lUGTG et FO, a rejeté ces accusations, sans toutefois affirmer clairement que Étienne-Denis Renaud était libre de quitter lentreprise. «M. Renaud nest pas enfermé, M. Renaud est assis en train de lire le journal avec son staff, cest un homme heureux», a-t-elle assuré, affirmant se trouver «en face» de lui.

À la question : «Lui permettez-vous de sortir de l
entreprise ?», la syndicaliste a répondu : «Il na jamais encore dit quil voulait sortir.» À cette réponse, une voix quelle a identifiée elle-même comme étant celle d’Étienne-Denis Renaud, sest écriée : «Je veux sortir, je veux sortir, laissez moi sortir», avant que la communication téléphonique ne soit coupée.

Presse jaune (20 minutes), 10 mars 2009 (20h35).

Commenter cet article