Rions un peu avec les békés...

Publié le par la Rédaction

Le dirigeant d’une chaîne de supermarchés
séquestré en Guadeloupe ?


Il affirme être enfermé dans son bureau par des représentants syndicaux…

Le directeur général de la chaîne de supermarchés Match a affirmé mardi être «enfermé» depuis plusieurs heures dans un bureau de son entreprise à Jarry, dans la banlieue de Pointe-à-Pitre, par des représentants syndicaux. «Je suis enfermé dans ce bureau et je ne parlerai pas tant que je serai enfermé», a déclaré Étienne-Denis Renaud, sur RFO-Télé Guadeloupe.

«J
avais rendez-vous avec des représentants syndicaux de Match et je suis envahi par dautres personnes», a-t-il expliqué. «Je veux bien discuter, mais pas avec des gens que je nai pas conviés à cette réunion», a-t-il ajouté.

«Un homme heureux»

Sur place, Evelyn Himmer, employée de Match et représentante de la CTU, dans l
intersyndicale avec lUGTG et FO, a rejeté ces accusations, sans toutefois affirmer clairement que Étienne-Denis Renaud était libre de quitter lentreprise. «M. Renaud nest pas enfermé, M. Renaud est assis en train de lire le journal avec son staff, cest un homme heureux», a-t-elle assuré, affirmant se trouver «en face» de lui.

À la question : «Lui permettez-vous de sortir de l
entreprise ?», la syndicaliste a répondu : «Il na jamais encore dit quil voulait sortir.» À cette réponse, une voix quelle a identifiée elle-même comme étant celle d’Étienne-Denis Renaud, sest écriée : «Je veux sortir, je veux sortir, laissez moi sortir», avant que la communication téléphonique ne soit coupée.

Presse jaune (20 minutes), 10 mars 2009 (20h35).
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article