Suites Barbès

Publié le par la Rédaction


Après la rafle des manifestantEs contre l’antiterrorisme samedi dernier…

Le parquet avait requis une mise en détention et des mesures de contrôle judiciaire contre tous les mis en cause ; résultat de l’audience, outre le report (2 mars, 13h30, 23e) : ni détention, ni contrôle judiciaire.

27 janvier, 8h44


TGI aujourd’hui … Suite et fin pour le moment

Huit personnes étaient donc au dépôt aujourd
hui, suite à la manif de samedi à Barbès et passaient au tribunal en comparution immédiate. Ils demandaient tous un report. Sur sept le procureur demandait le contrôle judiciaire et la mise en détention pour un dentre eux. Finalement, ils ont tous été libérés (ils doivent effectivement être tous sous contrôle judiciaire en attendant le procès mais je suis pas tout à fait sûre). Ils passeront en procès le 2 mars à 13h30 même chambre = 23e. Un autre avait encore un cas à part, il ne passait pas en comparution immédiate et était entendu par un juge dinstruction, il vient lui aussi dêtre libéré par le JLD, pour linstant sans convocation.

26 janvier, 21h54


Les sept arrêtéEs du commissariat central du XIIIe arrondissement (place d’Italie) sont dehors avec une convocation au tribunal le 6 mai. Interpellés par des BAC hors de la nasse bleue qui enfermait la plupart des manifestantEs, ils sont accusés d’avoir refusé de se disperser suite à des sommations policières qui n’ont pas eu lieu…

Les sept ou huit arrêtéEs du commissariat rue Riquet (XIXe arrondissement) ont été déféréEs au substitut du procureur, avant de passer la nuit au dépôt. Ils vont comparaître aujourd’hui lundi à 13h30 devant la 23e ou la 23.2e chambre correctionnelle du TGI au Palais de justice (Métro Cité). Ils seraient finalement accusés de violences sur agents dépositaires de la force publique, rébellion, dégradations.

Lors de cette audience, ils devraient refuser de comparaître immédiatement afin, comme la loi l’autorise, de préparer leur défense. Le risque de mise en détention provisoire n’est pas exclu, merci donc de faire circuler le rendez-vous.

26 janvier, 11h15


Commenter cet article