Ouverture (et expulsion) d'un nouveau squat politique à Caen

Publié le par la Rédaction

 

Le squat ouvert à Caen a déjà été expulsé (en toute illégalité, soit dit en passant, ce truc de «dégradation de biens privés en réunion», c’est du flan — mais l’expulsion, elle, est bien concrète…) : 
Vers 17h, une quarantaine de policiers est intervenue au squat les 1000 dioux. Huit personnes ont été interpellées — pour «intrusion et dégradation volontaire de biens privés en réunion» — et conduites au commissariat. Les interpellés ont été relâchés vers 19h15 et ont eu un simple rappel à la loi.
Une expulsion illégale
Vers 17h [ce vendredi 7 janvier], une quarantaine de policiers est intervenue au squat les 1000 dioux pour une expulsion «illégale». Illégale selon l’article 432-8 du code pénal. Illégale car juridiquement c’était la résidence principale de plusieurs personnes. Illégale car juridiquement cela faisait plus de 48 heures, de nombreuses preuves à l’appui (courriers, factures de livraison à domicile, etc.) que le lieu été occupé.
Huit personnes ont été interpellées et conduites menottés au commissariat. Les interpellés ont été relâchés vers 19h15. Ils ont reçu une convocation pour «rappel à la loi» (sic !) et ils ont subi pour sept d’entre eux une signalisation (relevés des empreintes et photographies de face-profil-trois-quart). Une huitième personne a refusé la signalisation, de signer le procès-verbal ainsi que la convocation.
Pas dupes.

 

 

 


 

 

 

Le programme :

Vendredi 7 janvier : Bricolage aménagement.
18h : AG ouverte à tous-tes celles et ceux qui souhaitent s’investir sur le lieu.
20-21h : Repas collectif. 
Samedi 8 janvier, 14-17h : Portes ouvertes avec ateliers.
18h : Apéro sound system avec DJ Primate et guest. 
Lundi 10 janvier, 20h30 : Projection du film Busqueda piquetera sur la crise argentine de 2001. 
Mardi 11 janvier, 20h : Lecture de textes subversifs. 
Mercredi 12 janvier, 14-17h : Portes ouvertes avec ateliers. 
Jeudi 13 janvier : Soirée manga - Le tombeau des lucioles.

 

Résistances Caen, 7 janvier 2011.

 

 

Commenter cet article