Forum contre la répression - Poitiers, 5 décembre

Publié le par la Rédaction


Suite aux évènements du 10 octobre à Poitiers, le Comité poitevin contre la répression des mouvements sociaux organise, le 5 décembre à la maison du Peuple (21 bis rue Arsène-Orillard) de Poitiers à partir de 14 heures, une série de débats autour de la répression : ses nouvelles formes, son utilisation contre les sans-papiers, contre la jeunesse étudiante et des banlieues, à partir du prélèvement d’ADN…

Le Comité poitevin contre la répression des mouvements sociaux est un collectif d’individus qui s’est constitué fin avril 2009 en résistance aux provocations et au harcèlement exercés par le pouvoir — notamment grâce à son arsenal de lois sécuritaires et par le biais de sa police comme de sa justice — contre les acteurs et actrices de mouvements sociaux afin de les dissuader de s’engager sur le terrain politique. Ce collectif est soutenu par des associations, des syndicats et des partis (Alternatifs Poitiers, la CNT 86, les Verts-Vienne, le Nouveau parti anticapitaliste, l’Organisation communiste libertaire, le Parti de gauche 86, la section de Poitiers du Parti communiste français, SUD Éducation 86, SUD Étudiants Poitiers et l’Union locale Poitiers CNT).

Au programme
— À partir de 14 heures : Accueil et présentation du forum.
— 15 heures :
• «La prison, outil de gestion de la pauvreté et bon investissement pour les milieux économiques», avec Gabi Mouesca, chargé de mission sur la prison à Emmaüs France, ex-président de l’Observatoire international des prisons et militant de la cause basque — dix-sept ans de prison (salle Jouhaux) ;
• «Les sans-papiers et le délit de solidarité», avec le Collectif des sans-papiers de Poitiers et Christophe Pouly, avocat (salle Timbaud).
— 16h30 : «La répression va bon train». Témoignages sur la répression de la jeunesse poitevine en 2008-2009 ; retour sur les événements du 10 octobre et leurs suites. Témoignages du Comité de défense des libertés fondamentales contre les dérives sécuritaires (CODELIB) sur la répression à Saint-Nazaire (salle Jouhaux).
— 19 heures :
• «Les prélèvements d’ADN et les Faucheurs volontaires», avec Jacques Pasquier, secrétaire national de la Confédération paysanne (salle Jouhaux) ;
• «Les jeunes des quartiers populaires» (salle Timbaud).
— 20h30 : Restauration.
— 21 heures : Films sur la prison (salle Jouhaux) et concert (salle Timbaud).

Venez nombreux et nombreuses !

Commenter cet article

skalpel 01/12/2009 09:23


Très bonne initiative, courage!!! solidaritat!!