La police travaille à Hambourg

Publié le par la Rédaction

Affrontements nocturnes
entre émeutiers et policiers à Hambourg


Un millier de manifestants ont lancé des pierres et des bouteilles en direction des policiers samedi soir et jusquaux premières heures de dimanche à Hambourg, a indiqué un porte-parole de la police allemande.

Vingt-sept policiers ont été blessés dans ces violences, qui ont éclaté à la suite d’une fête de rue, et 67 émeutiers ont été interpellés. On ignore le nombre de manifestants blessés.

Mille huit cents policiers avaient mobilisés pour veiller au bon déroulement de cette fête de rues. Ils ont fait usage de canons à eau et de matraques face aux émeutiers, qui avaient érigé des barricades et mis le feu à un véhicule de police.


Les autorités estiment à 5000 le nombre de participants, dans la journée, à la «Schanzenfest», qui a fréquemment débouché par le passé sur des affrontements entre émeutiers et policiers de la deuxième ville dAllemagne.

Leur presse (Reuters), 5 juillet 2009.



67 arrestations après des heurts
entre extrême-gauche et police allemande


De violents affrontements entre des militants d’extrême-gauche et la police ont fait 27 blessés parmi les forces de lordre et 67 personnes ont été arrêtées, dans la nuit de samedi à dimanche à Hambourg, dans le nord de lAllemagne, a-t-on appris de sources officielles.

«Au total, la police a arrêté 67 suspects pour incendie volontaire, jet de pierres et de bouteilles sur des policiers, dommages volontaires et rébellion», ont indiqué les forces de l
ordre dans un communiqué.

Un millier d
’«autonomes» dextrême-gauche, dont certains vêtus de noir et les yeux cachés derrière des lunettes de soleil, ont affronté 1800 policiers déployés pour loccasion. Plusieurs poubelles et une voiture de police ont été incendiés. Les forces de lordre ont employé des canons à eau et des matraques pour repousser les manifestants, poursuit le communiqué.

Au total, 27 policiers ont été blessés, dont trois ont été conduits à l
hôpital, a précisé la police, sans donner de bilan pour les manifestants.


Le ministère de lIntérieur estime à environ 6000 le nombre de personnes appartenant à lextrême-gauche et prêtes à commettre des violences en Allemagne, «dont la plupart dans la mouvance autonome».

En 2008, le ministère a recensé 701 actes de violence attribuées à l
extrême-gauche en Allemagne.

Leur presse (belga/th), 5 juillet.

Commenter cet article