L'insurrection qui vient

Lundi 19 janvier 1 19 /01 /Jan 01:32

Quand une situation est explosive, il n’y a plus à chercher à savoir quand, ni pourquoi ça va péter. Il y a à se préparer. 2009 raisonne ainsi. Pas parce que certains le prédisent ou l’expliquent, mais parce que la situation parle en ce sens.

Il y a le mouvement lycéen en cours : son niveau immédiat de violence et de détermination face au recul d’un gouvernement prêt à débloquer par la force. Aucun doute, il est ici question d’autre chose que de réforme.

Il y a la Grèce. Même constat : le parti des insurgés contre l’ordre des choses. Et un message : pour l’heure, ce n’est pas tant la force répressive du pouvoir qui nous empêche que notre cécité stratégique.

Il y a l’antiterrorisme : mode de gouvernement mondial. À Tarnac, comme à Villiers-le-Bel, à la Goutte d’Or comme à Vincennes, au Pays basque comme en Allemagne, à Gaza comme en Grèce, même guerre.


L’ennemi détruit nos mondes, et toujours d’un même geste produit l’unique réalité. Il y échoue chaque fois, qu’ici et là, s’organise la survie en même temps que des offensives se préparent. Il est un peu plus menacé à chaque rencontre entre ici et .

Indymédia Nantes, 18 janvier 2009.
Publié dans : L'insurrection qui vient - Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 1 janvier 4 01 /01 /Jan 13:15
Publié dans : L'insurrection qui vient - Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Vendredi 19 décembre 5 19 /12 /Déc 08:28
Suède : deuxième nuit d’affrontements entre jeunes et police à Malmoe

Une centaine de jeunes émeutiers ont, pour la deuxième nuit consécutive, affronté jeudi soir les policiers et incendié des véhicules et des poubelles à Malmoe, dans le sud de la Suède, a annoncé la police.

«Nous avons eu une soirée très difficile. Il y a des voitures et des poubelles qui brûlent depuis cet après-midi, des biens publics ont subi des dégâts importants, et la police a essuyé des jets de pierre et a été visée par des alertes à la bombe», a déclaré la porte-parole de la police Ewa-Gun Westford à l’AFP.

Une personne a été arrêtée durant les émeutes, a-t-elle ajouté.


Selon la porte-parole, les troubles sont liés à la récente fermeture d
un centre culturel musulman à Rosengaard, une banlieue de Malmoe où vit une importante population dorigine immigrée.

Le propriétaire du bâtiment désirait récupérer les lieux pour un autre usage et le centre musulman, qui abritait notamment une mosquée, avait déménagé et rendu les clés.

Mais un groupe de jeunes avait investi les locaux le 24 novembre et la police a fait évacuer les lieux en début de semaine. Elle avait d
abord surveillé le bâtiment mais dès son départ mercredi des jeunes ont à nouveau tenté dy pénétrer.

Les émeutes ont éclaté mercredi soir, quand des jeunes ont commencé à allumer des feux et à jeter des pierres et des bouteilles sur la police. Dix-sept personnes ont alors été arrêtées.

«L
origine des émeutes est loccupation du bâtiment. Mais ce nest plus réellement la raison dorénavant, désormais dautres fauteurs de troubles sont arrivés et tirent avantage de la situation», a affirmé Mme Westford.

Presse policière-bourgeoise :
AFP, 19 décembre 2008.
Publié dans : L'insurrection qui vient - Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

Liens

Syndication

  • Flux RSS des articles
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés