Universités bloquées - 3 novembre

Publié le par la Rédaction

 

Liste non exhaustive… Envoyez-nous vos infos !

 

 

Blocage de la Faculté de Limoges, les étudiants ne désarment pas

 

À la faculté des Lettres, les cours ont repris, hier, mais pas longtemps : le blocage a été voté, en assemblée générale, jusqu'à jeudi.

 

La mobilisation contre la réforme des retraites serait en baisse ? Les étudiants ne veulent pas y croire.

 

À première vue, leur assemblée générale, hier à la faculté des Lettres, semblait un peu poussive avec une centaine d'entre eux réunis en amphi.

 

Mais à 15 heures, après trois heures de discussion, ils étaient environ 300 et ont voté le blocage des locaux jusqu'à demain matin, 8 heures, où une nouvelle AG se tiendra.

 

«La jeunesse doit donner un nouveau souffle aux travailleurs, pénalisés par la perte du salaire. On ne veut rien lâcher», lance Laëtitia.

 

«La loi a été votée mais elle peut être retirée. C'est ce qui s'est passé il y a quatre ans avec le CPE, poursuit Joane, du comité de lutte. On est dans un rapport de force !»

 

Et pour bien montrer leur détermination, les étudiants annoncent une manifestation avec les lycéens, vendredi à 10 heures, place d'Aine.

 

Leur presse (Hélène Pommier,
La Montagne), 3 novembre 2010.

 


Publié dans Colère ouvrière

Commenter cet article