Un accident du travail répressif à Épernay

Publié le par la Rédaction

Un policier grièvement blessé dans une agression

Un policier a été sérieusement blessé lundi dans la Marne après avoir été agressé avec plusieurs de ses collègues dans un quartier périphérique de la ville d’Épernay, a-t-on appris de source policière.

L’homme, un brigadier de 49 ans, a été placé en coma artificiel au CHU de Reims après avoir reçu un projectile à la tête qui lui a fait perdre brièvement connaissance.

Le groupe de policiers dont il faisait partie avait pris en chasse un homme qui fuyait un contrôle mais a été attaqué à coups de projectiles par une dizaine de personnes dans le quartier du Bernon.

Leur presse (Reuters), 9 mars 2010.


*


Épernay : un policier grièvement blessé par un jet de pierres

Un policier d’Épernay âgé dune cinquantaine dannées se trouve dans un état grave après avoir été touché par un jet de pierres lundi après-midi. Ce père de famille, qui souffre dune fracture du crâne, a dû être plongé dans un coma artificiel. Selon RTL qui révèle linformation, lagent a été atteint lors dun contrôle routier qui a mal tourné.

Le fonctionnaire était intervenu lundi, vers 16 heures, pour contrôler un individu suspect, recherché dans le cadre d
une procédure judiciaire, dans le quartier sensible de Bernon à Épernay (Marne). Il a alors été pris à partie par plusieurs personnes qui lui ont jeté des pierres et lont touché à la . Ce gradé du commissariat d’Épernay a fait plusieurs malaises avant dêtre hospitalisé. «Il ne sagit pas dun guet-apens, raconte le commissaire d’Épernay, Philippe-Antoine Bouquin. Mais la personne contrôlée a rameuté ses amis. Le policier sest pris un pavé dans la tête. Étrangement, sept véhicules ont été brûlés après ces évènements.»

Les policiers et les gendarmes ont payé un lourd tribut ces dernières semaines. Le 3 mars, un policier a été grièvement blessé à Tarascon (Bouches-du-Rhône) après qu
une voiture lait renversé et lui ait roulé dessus. Le 28 février, en Dordogne, un motard avait percuté et tué un gendarme en refusant de sarrêter à un contrôle routier. Il a été mis en examen et écroué. Enfin, le 27 décembre, un policier de 51 ans était décédé après avoir été renversé par deux malfaiteurs en fuite à la suite dun cambriolage à Montévrain (Seine-et-Marne), suscitant une vive émotion des de police.

Leur presse (Le Parisien), 9 mars.

Commenter cet article