Tv-Bruits, les boucaniers de la télévision

Publié le par la Rédaction

Tv-Bruits fête ses dix ans d’existence. Bref rappel historique.

 

Janvier 2001, un groupe louche d’individus, intermittents du spectacle, vidéastes, photographes, activistes du web, décident de lancer une télévision alternative lors de l’occupation de l’ex-préfecture de la rue de Metz par le collectif Mix Arts Myrys.

 

Un plateau est installé à l'arrache au dernier étage du bâtiment classé.

 

À cette même période, Dominique Baudis quitte la mairie de Toulouse pour la présidence du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA).

 

Lequel Conseil ne délivre pas d'autorisation d'émettre aux boucaniers de Tv-Bruits. Qui s'empressent alors de jouer les pirates des airs…

 

 

Même programme, même écran pour cet anniversaire. On ne se refait pas. Il n'y a toujours pas d'autorisation d'émettre ? Ce 29 janvier sera un jour de «réappropriation des ondes».

 

Les premiers piratages ont permis la diffusion de films d’animations, reportages dans les manifs ou sur les sans-papiers et d'une série «Quartier» tournée à Arnaud-Bernard, Empalot, Bagatelle ou dans les quartiers nord de Marseille et à Mostar en Bosnie-Herzégovine.

 

En 2004, le CSA leur refuse encore une fréquence sur la télévision numérique (TNT). Laquelle est attribuée à TLT, la télévision locale financée par la ville de Toulouse, la Dépêche du Midi et la Caisse d’Epargne.

 

En 2006, ces irréductibles créent une télé web, www.tvbruits.org, sur Internet visitée par 35.000 personnes en moyenne chaque mois.

 

Ce 29 janvier 2011, c'est dans les locaux de Mix Arts Myrys que seront soufflées les dix bougies de la fête.

 

Pour l'occasion, le maquis télévisuel sera repris à partir de 18h sur le canal 50 à Toulouse. À chercher quelque part en bidouillant entre M6 et TLT. Les connectés à la TNT devront débrancher leur décodeur et revenir au canal hertzien. Pirate un jour, pirate toujours.

 

Les 10 ans de Tv-Bruits : le 29 janvier à partir de 10h à Mix Arts Myrys, 12 rue Ferdinand Lassalle, 31200 Toulouse, quartier Les Minimes, Bus 15 arrêt Tricou, métro Canal du Midi, vélo station Boulevard de Suisse.

 

Leur presse (LibéToulouse), 18 décembre 2010.

 


Publié dans Presse

Commenter cet article