Travailler nuit gravement à la santé / 60 ans c'est bien assez ! - Leers (Nord), 11 novembre

Publié le par la Rédaction

Ce tract a été diffusé aujourd’hui dans la galerie commerciale Auchan Leers, près de Lille, à l’initiative de l’AG de lutte de Lille. Il a reçu un accueil favorable. À l’appel de la réunion nationale des AG interpro à Tours, dans plusieurs villes de France ont été menées des actions pour commémorer les morts aux travail, toutes celles et ceux qui sont morts avant la retraite — dont un ouvrier de Hem hier, tué dans un accident de chariot élévateur, et une ouvrière de Nantes, tuée par une grille d’entrée d’usine…

 

Travailler nuit gravement à la santé / 60 ans c’est bien assez !

 

Ce 11 novembre, nous commémorons comme chaque année la fin de la Grande Boucherie de 1914-1918. En quatre ans, ce sont plus de 9 millions d’individus, principalement des ouvriers, des paysans, qui laissèrent leur vie dans les combats (sans compter les 10 millions de civils qui moururent du fait des privations).

 

Les généraux assassins, bien à l’abri à l’arrière, ne furent bien sûr pas inquiétés. Au final, cette guerre ne fut une aubaine que pour les banquiers, les industriels, les marchands de canons et les entrepreneurs en reconstruction. Aujourd’hui, des travailleurs continuent de mourir chaque jour, sacrifiés sur l’autel du profit. Ces morts n’ont plus lieu à Verdun mais à l’usine, sur un chantier ou dans un lit d’hôpital d’un cancer provoqué par l’amiante. Ces morts anonymes, ce sont toutes les victimes d’un système économique qui pousse à rogner sur les consignes de sécurité pour gagner un petit point de productivité. Rien qu’en 2009, on a compté 538 morts au travail en France (et plus de 650'000 accidents de travail). Pourtant la plupart des médias n’en parlent pas, pas plus qu’ils ne parlent des travailleurs qui entament leur retraite avec une incapacité permanente liée à la pénibilité, de ceux qui meurent un an après la retraite d’une maladie liée au travail. Hier, à Hem, un ouvrier est mort d’un accident de travail…

 

Alors que le gouvernement repousse l’âge de départ en retraite, il ne faut pas oublier aussi que les accidents du travail touchent principalement les personnes en fin de carrière, dont les capacités d’attention sont réduites.

 

Avec sa loi, de combien de morts le gouvernement sera-t-il directement responsable ? Ce n’est pas une fatalité : nous ne voulons plus mourir pour permettre à quelques milliardaires de s’enrichir. Nous voulons vivre autre chose que de perdre notre vie à la gagner ! Ces dernières semaines, nous nous sommes massivement mobilisés contre la réforme des retraites. Nous sommes passés à deux doigts de paralyser tout le pays. Malgré le silence médiatique, la lutte contre la réforme des retraites n’est pas terminée. Samedi dernier, nous étions plus d’un million à descendre dans la rue. Des actions de blocages continuent d’avoir lieu chaque jour, coordonnées maintenant au niveau national.

 

Pour vous tenir informé des suites du mouvement, débattre, participer à nos actions, nous vous invitons à assister à notre prochaine assemblée générale de lutte : Mardi 16 novembre, 18h30 - MRES, 23 rue Gosselet, Lille.

 

Assemblée Générale de lutte (contact)
Grève générale, 11 novembre 2010.

 


Publié dans Colère ouvrière

Commenter cet article