Toulouse : Le rendu du procès du "graffito" sera donné le 20 avril...

Publié le par la Rédaction

Rappel des faits :

Un graffito sur le parcours de la manifestation toulousaine du mardi 12 octobre 2010. Qu’est-ce qu'il y avait marqué ? «Grève générale définitive», «on se laissera pas faire» ou quelque chose dans ce goût-là. Un morceau de mobilisation vite effacé par les agents municipaux. Une action de plus dans un mouvement général de protestation…
Le lendemain matin 6h30, à coup de bélier la police rentre dans une maison, arrête deux personnes et les emmène. Le prétexte ? Le graffito, une arrestation ratée et un commissaire vexé par la solidarité de manifestantEs en colère.

 

Le procès après un premier report a eu lieu ce mercredi 23 mars 2011 au TGI de Toulouse. Un procureur spécialement mobilisé pour l’occasion, des policiers partie civile, le décor est planté. Il faut faire d’un tag anodin et d’une arrestation ratée le procès de la menace fantasmée d’une mouvance imaginaire. Les peines demandées sont lourdes comme l’ont été l’arrestation et la garde à vue.

 

Une année de sursis assortie de ferme pour un supposé appel à l’émeute et trois mois avec sursis pour le tag…

 

Le 20 avril, nous saurons si les juges ont décidé de suivre le parquet ou l’avocat de la défense qui a, lui, demandé la relaxe au vu d’un dossier complètement vide.

 

Que tout cela finisse, et pas seulement ce procès, mais tout ce qui le rend possible.

 

CAJ 31 - Toulouse, le 24 mars 2010.

 


Commenter cet article