Toujours pas de local pour l'UL CNT Montpellier !

Publié le par la Rédaction


Depuis décembre 2007, la CNT a demandé à la Mairie de pouvoir disposer, comme les autres organisations syndicales, de locaux municipaux. Plusieurs refus nous ont été formulés et nous ont conduit à nous mettre en conformité avec les exigences municipales.


La Mairie, dans un courrier daté du 9 octobre 2008, nous indiquait : «Les municipalités ont pour seule obligation de loger les structures interprofessionnelles, à savoir les unions locales des confédérations syndicales.»


Mais suite à une nouvelle demande écrite, la Mairie nous répond cette fois le 9 mars 2009 : «La ville de Montpellier de dispose pas, actuellement, de locaux pouvant être attribués à des associations ou à des organisations syndicales.»


Depuis, neuf mois se sont écoulés, et aucun lieu n’a pu être libéré pour notre Union Locale.


Il est évident que la Mairie dispose de locaux mais qu’elle ne souhaite pas les prêter à la CNT. Nous ne pouvons donc pas exercer nos droits élémentaires en tant que syndicalistes : tenues de réunions, permanences, ligne téléphonique, archivage de documents, etc. Chaque syndicat doit disposer des mêmes droits !


C’est donc selon nous un cas caractérisé de discrimination syndicale. Il ne sert à rien de parler d’égalité si on ne la respecte pas !

Pour information, la mairie (UMP) de Nîmes a octroyé en 2008 un local à la CNT.


Publié dans Colère ouvrière

Commenter cet article