Sortons les flics de nos manifs

Publié le par la Rédaction

À chaque manif on regarde autour de nous, on psychote collectivement sur les flics cachés alors que la plupart d’entre eux forment des troupeaux qu’on identifie tous au premier coup d’œil, tellement ils font tâche dans le décor avec leur oreillettes qui dépassent, leurs bonnets tous bien vissés par dessus, les matraques et les gants qui font des bosses à l’arrière du futal, sans compter les mines patibulaires qu’ils alignent dans notre dos, comme s’ils étaient nos ombres.

 

Qu’on craint de faire un impair avec un flic qui n’en serait pas un, qu’on soit pas habitués à montrer du doigt, qu’on ait peur d’être dans le collimateur de leurs copains, tout ça d’accord, mais quand ils sont là, devant nous, comme un cheveu sur la soupe, il serait peut-être temps qu’on s’habitue à virer le cheveu et récupérer nos manifs ! Jeudi 28 octobre à la dernière manif des retraites on a vu une copine les suivre avec une pancarte «Flics pas grillés du tout» avant qu’ils soient finalement isolés, hués et obligés de se réfugier derrière leurs amis de la gendarmerie mobile. Comme quoi, c’est pas bien difficile de s’en débarrasser ! À l’avenir je propose donc quelques petites pratiques collectives destinées à leur compliquer un peu le travail et les déshabituer à considérer la manif comme un terrain maîtrisé :

AVANT MANIF : 
— Préparation de pancartes comme celle de la copine ;
— Préparation de banderoles de protection latérales de manif pour éviter de se prendre des charges de côté. 
DÉBUT DE MANIF : 
— Profiling des flics en civils quand ils sont groupés en troupeaux aux affûts sur les abords de la manif : chacun de nous connaît maintenant quelques trognes par cœur, habituons-nous à en mémoriser un maximum pour les repérer. 
LORS DE LA MANIF : 
— Le périmètre d’isolement autour d’eux : dès qu’ils tentent de s’immiscer on fait le cercle spontanément autour et on les isole ;
— Le signalement par cris («flics, flics, flics…») et pancartes jusqu’à ce qu’ils se tirent ;
— Le copwatching : photos, vidéos, et tout ce qui peut contribuer à mieux les connaître tout en les dissuadant de jouer aux cow-boys casseurs et violenteurs.

 

BREF, RÉCUPÉRONS NOS MANIFS !

 

Indymedia Paris, 2 novembre 2010.

 


Publié dans Colère ouvrière

Commenter cet article