Sept interpellations à Montpellier

Publié le par la Rédaction

Bonjour à toutes et à tous !

 

Aujourd'hui une agence Pôle emploi a été occupée, lorsque le cortège d'une quarantaine de personnes a quitté les lieux, il a été interpellé par la BAC qui a embarqué quatre (ou cinq, les avis divergent) personnes au poste pour une garde à vue de vingt-quatre heures au motif qu'ils auraient renversé des poubelles sur la route.

 

Il y a aussi deux lycéens qui ont été embarqués devant leur lycée alors qu'ils le bloquaient.

 

Après s'être retrouvés sur le devant de la préfecture, on a marché vers le commissariat, une bonne centaine de personnes, suivie par une dizaine de civils, a forcé la fermeture du site et a squatté les escaliers de devant pendant une bonne heure en exigeant la libération des personnes inculpées.

 

À 17h, rebelote devant la préfecture. On a appris qu'ils étaient en voie de libération, on espère qu'ils ne seront pas poursuivis mais le manque d'organisation nous coupe des informations.

 

N'oubliez pas de prendre des mesures de sécurité minimales, numéro d'un avocat, un pote qui peut témoigner pour vous, ne pas rentrer seul ou en petits groupes etc. ça vous évitera bien des emmerdes !

La lutte continue !
 

 

Jeudi 21 octobre 2010, 19h49.

 


Publié dans Colère ouvrière

Commenter cet article