Manif antifasciste à Saint-Étienne - 11 novembre

Publié le par la Rédaction

Aujourd'hui le jeudi 11 novembre avait lieu une rencontre régionale du FNJ à Saint-Étienne dans le but de refonder une section FNJ dans la Loire.

 

Heureusement nous nous étions procuré l'information du rendez-vous et une quarantaine d'antifas étaient déjà présents dès 8 heures.

 

De nombreuses personnes nous ont rejoint tout au long de la matinée jusqu'à constituer un cortège de 150 antifas vers 11 heures aux abords de la cérémonie de commémoration du 11 novembre, où ils se sont rendus !!! Nous étions beaucoup plus nombreux qu'eux et une fois de plus ils ont été protégés par un important dispositif policier complètement débordé.

 

Saint-Étienne à jamais antifasciste

 

Des individu-e-s - jeudi 11 novembre 2010.

 

 

 

 

11 novembre : La confusion à Saint-Étienne

 

Les cérémonies du 11 novembre 2010 à Saint-Étienne ont été marquées par des tensions entre jeunes gens d'extrême-gauche et des représentants de l'extrême-droite.

 

Alors que les cérémonies du 11 novembre se déroulaient normalement place de l'Hôtel de Ville, une cinquantaine de jeunes gens de l'extrême-gauche jouaient au chat et à la souris avec les forces de l'ordre déployées dans le centre-ville. Des rumeurs relayées sur Internet laissaient penser que des jeunes gens d'extrême-droite, venus de Lyon, voulaient en découdre avec des jeunes stéphanois d'extrême-gauche… le tout avec la présence d'élus du Front national dans les cérémonies. Au moins un jeune de 19 ans du FN a été blessé. Les tensions sont montées d'un cran rue de la République, en fin de matinée, devant l'immeuble de la permanence du Front national. Pendant ce temps, la coordination inter-secteurs et les chorales révolutionnaires rejoignaient le monument aux morts de la place Fourneyron, avec une banderole «Ni chair à canons, ni chair à patrons», après avoir été stoppées plusieurs fois par les policiers dans la Grand'rue.

 

Leur presse (zoomdici.fr), 11 novembre.

 

 

 

 

Commenter cet article