Rougemont (Doubs) : Sabotage des bus de transport des ouvriers de Peugeot

Publié le par la Rédaction

600 litres de gazole siphonnés

 

«C’est ma mère qui m’a appelé à 3h30 du matin pour me demander si je n’avais rien vu ou entendu. En arrivant pour prendre son bus, elle venait de noter une forte odeur de gazole. Et en mettant le contact, elle a constaté que le réservoir était quasiment à sec !»

 

La nuit dernière a été passablement perturbée pour Arnaud Laage. Le fameux bus à sec était aussi celui qu’il avait stationné à proximité de son domicile, près de la gare de Rougemont, en quittant son service à 22h30. Et lorsque sa mère, chauffeur comme lui, est venue prendre son service à 3h30, pour véhiculer les ouvriers Peugeot du secteur vers Montbéliard, le réservoir avait été siphonné.

 

«Nous ne sommes pas les seuls», poursuit Arnaud Laage. «Les deux autres bus de la société Mouchet, garés à proximité, étaient eux aussi à sec et on leur a même piqué deux batteries.»

 

Soit un total de 600 litres de gazole siphonné, à raison de 200 litres par véhicule. «C’est un peu fort !», fulmine le chauffeur de bus, «d’autant que c’est le troisième acte de vandalisme dont notre bus, de la société Marron, est victime en trois semaines. Il y avait déjà eu des rayures sur la carrosserie, puis des morceaux de verre mis juste en dessous des pneus et là, le réservoir siphonné !»

 

Plainte a été déposée. Les salariés de Peugeot ont tout de même pu être acheminés sur leur lieu de travail hier matin, un bon samaritain, M. Chaillet, gérant d’une station-service située à proximité, ayant accepté de faire le plein du bus à 4 heures du matin.

 

Leur presse (L'Est Républicain), 21 octobre 2010.

 


Publié dans Colère ouvrière

Commenter cet article