[Retraites... et plus si affinités] Rassemblement devant le siège de l'UMP à Grenoble - 2 novembre

Publié le par la Rédaction

 

Ce mardi 2 novembre, à 17h, avait lieu un rassemblement devant le siège de l’UMP, 9 place Paul Vallier à Grenoble, à l’appel de plusieurs syndicats. Un peu plus d’une cinquantaine de personnes étaient présentes, avec ou sans drapeaux, ainsi qu’un camion sono.

 

La CGT avait organisé un concours de détournement autour des initiales «UMP». Le micro a circulé pour que chacun et chacune puisse y aller de sa proposition. La «meilleure» (mais pas la plus virulente, de loin), a été inscrite à la bombe sur… une banderole blanche tendue sur la façade du bâtiment : «Usurpation du Mot Populaire».

 

Des affiches avec le logo de l’UMP et d’autres détournements d’initiales ont été collées sur les murs du siège, ainsi que d’autres affiches :

«Et si on leur coupait la tête» ; 
— Un flashball estampillé «Ici, pour la tranquillité des riches, zone de dialogue social. Bloquons tout.» 
— Un robocop maintenant la tête de quelqu’un sous sa botte, avec la mention «Beau travail».

 

Deux tags au marqueur avaient aussi été apposés sur les murs :

— «Fachos» (simple-efficace, comme on dit) ; 
— «Mort aux exploiteurs» (en lettres rouges sang, mouaargh !).

 

À la fin, la façade était donc beaucoup plus jolie qu’à l’arrivée… Mais le rassemblement était très sage. Peut-être pouvons-nous aller plus loin que la grogne «de façade» ?

 

La lutte continue cette semaine, et après, et partout. 

 

Indymedia Grenoble, 2 novembre 2010.

 


Publié dans Colère ouvrière

Commenter cet article