Retraites : Échauffourées devant le Medef à Caen, un manifestant gravement blessé par un tir policier

Publié le par la Rédaction

[18h01] Manif géante le matin et ensanglantée l’après-midi à Caen

 

[…] C’est devant le Médef que ça s’est gâté. Nous étions environ 2000 - 2500 (militants syndicaux, étudiants, lycéens et retraités). Comme tout vrai lieu du pouvoir, le Médef était protégé par les flics en tenue de combat.

 

Les flics ont été bien sûr bombardés d’œufs et peut-être aussi de quelques cailloux. Mais rien de bien grave. La routine en quelque sorte. D’ailleurs au début ils sont restés stoïques. De bons petits soldats. Puis au bout d’un moment, sans raisons supplémentaires, ils ont commencé à gazer la manif (et en plus le vent leur était favorable […]). Et là ça a un peu dégénéré. Palettes et poubelles enflammées, harcèlement des flics par les manifestant-e-s mais sans grand moyen. Et chez les flics tirs de grenades lacrymo à tir tendu. Résultat un manifestant à l’hosto avec le crâne ouvert par une grenade. […]

 

Témoignage d’un cénétiste, 12 octobre 2010.

 

 

«Le blessé à la tête a passé plusieurs heures aux urgences

et souffre d’une fracture du crâne.

Il s’est fait poser 8 points de suture.»

Compte-rendu détaillé de la journée : Résistances Caen

 

 

[19h08] Manifestation : Un jeune blessé à Caen

 

Les forces de l'ordre et des manifestants ont échangé pendant une heure bombes lacrymogènes et projectiles divers aujourd'hui devant le siège du Medef à Caen où des centaines de personnes protestaient contre la réforme des retraites, et un jeune a été blessé, a constaté l'AFP.

 

Lors d'un tir de bombe lacrymogène, un jeune s'est effondré, a constaté un photographe de l'AFP. Il a ensuite été évacué, conscient, un bandage et du sang sur la tête dans un véhicule de la CGT, selon la même source. Un policier sur place a confirmé à l'AFP qu'un manifestant avait été blessé «peut-être par un projectile» et avait été évacué, sans indiquer l'origine du projectile.

 

Les forces de l'ordre ont commencé à envoyer des gaz lacrymogènes alors qu'un cortège de lycéens et d'étudiants venait de rejoindre le rassemblement des manifestants devant le Medef et qu'un CRS venait de recevoir un pétard sur son casque. En réponse, des jeunes qui jetaient jusqu'alors surtout des œufs et des tomates se sont mis à lancer des projectiles divers sur les forces de l'ordre et à faire brûler des conteneurs à poubelle et des buissons, certains foyers atteignant plusieurs mètres de diamètre, a constaté l'AFP.

 

Selon la préfecture, un jeune de 25 ans qui avait lancé une bouteille en verre sur les forces de l'ordre a été interpellé. 

 

Leur presse (AFP), 12 octobre.

 

 

 

 

Caen : Projectiles contre gaz lacrymogènes devant le Medef

 

[15h55] Environ 800 manifestants sont actuellement devant le Medef à Caen, rue Alfred-Kastler. Parmi eux figurent des étudiants qui ont rejoint le rassemblement en empruntant à pied le périphérique. Le climat est tendu puisqu’aux jets de projectiles divers des manifestants, les forces de police répondent par des jets de gaz lacrymogène pour tenter de les disperser.

 

 

Fin des échauffourées devant le siège du Medef

 

Après une heure de face à face ponctuée de tirs de gaz lacrymogènes de la part des forces de l’ordre, jets de pierres côté manifestants, le calme est revenu vers 16h30 devant le siège du Medef à Caen. Le bilan est de deux blessés légers du côté des manifestants, une dizaine de poubelles brûlées sur l’ensemble de la zone Unicité où se trouvent les locaux de l’organisation patronale.


Leur presse (Ouest-France), 12 octobre.

 

 

Publié dans Colère ouvrière

Commenter cet article

xcfgj 13/10/2010 09:59



beaucoup de visages sur cette vidéo,


pas très judicieux ici.


 


bon courage