Rassemblements de solidarité devant les prisons en Grèce

Publié le par la Rédaction

 

Les soirées de la saint Sylvestre, nous n’oublions pas ceux qui sont enfermés dans les cellules de la démocratie. Une fois de plus cette année, nous nous sommes retrouvés aux côtés de nos camarades emprisonnés et de tous les détenus qui ne baissent pas la tête, qui osent résister et lutter contre ce régime. Nous nous tenons également en solidarité avec tous les activistes emprisonnés qui luttent pour de meilleures conditions dans les prisons et qui revendiquent leurs droits évidents, même derrière les barreaux.

 

 

Athènes : Plus de 400 personnes ont manifesté devant les prisons de Korydallos. Un des slogans les plus forts était : «Ni détenu politique ni détenu criminel, feu à toutes les prisons».

 

Vidéo de la deuxième intervention,

en dehors de l’aile de la prison pour des femmes

 

Salonique : Environ 100 personnes se sont rassemblées devant les prisons de Diavata. À leur retour, elles ont passé par le commissariat de la police de Salonique (GADTH), où un camarade est détenu après qu’il ait été arrêté pendant l’invasion policière dans le squat anarchiste «Nadir» ; il a fait appel.

 

Héraklion, Crète : 30 camarades ont fait une manif motarde en direction des prisons d’Alikarnassos, où ils ont lancé des feux d’artifice, etc.

 

Volos : Au moins 70 camarades ont choisi d’aller le plus proche possible aux personnes derrière les barreaux de la démocratie grecque. Les détenus, qui étaient en tension depuis tôt dans la soirée, ont commencé à crier des slogans et à frapper les barreaux de leurs cellules le moment où ils ont vu les camarades arriver avec des slogans et des feux d’artifice. Il y a eu également une manif autour de la prison pour des mineurs.

 

Grevena : Environ 70 personnes se sont rassemblées en dehors des prisons de Feli, où elles ont installé une sono de solidarité.

 

AU QUOTIDIEN, NOUS CONSTRUISONS DES PONTS DE SOLIDARITÉ AVEC TOUS LES COMBATTANTS EMPRISONNÉS ET AVEC TOUS LES PRISONNIERS POLITIQUES.

 

LIBERTÉ À TOUS LES OTAGES DE L’ÉTAT.

 

 

Contra Info, 4 janvier 2011.

 


Publié dans Grèce générale

Commenter cet article