Rafles antikurdes en France et en Italie

Publié le par la Rédaction

Perquisition de la police dans les locaux de la Maison du Peuple Kurde à Marseille
Neuf arrestations de Kurdes : quatre dans les locaux, cinq à leur domicile

Manifestation de protestation ce samedi 13h30
au kiosque des Réformés en haut de la Canebière.

15h30 — Après un petit sit-in kurde sur les voies du tramway, la Maison du Peuple Kurde est enfin libérée de la police anti-terroriste (SDAT) qui part sans donner aucune explication, bien sûr !!

À cette heure, neuf personnes ont été embarquées dont un père de famille et six jeunes de 18 à 25 ans. Aucune information sur l’endroit où ils sont retenus.

13h30 — 17 cars de flics !!! Est-ce la relève ? Aux dernières nouvelles, d’autres arrestations en France. Les médias s’en sont allés…




12h — la police toujours dans et devant la Maison du Peuple Kurde, face aux Kurdes, à leurs soutiens et aux médias.

Plusieurs questions se posent sur les raisons d’une perquisition qui se répète (voir plus bas) :
Est-elle due aux négociations commerciales sur l’achat de 110 Airbus par la Turquie, histoire de donner des gages au gouvernement turc ?
Serait-ce une vengeance de l’État qui souhaitait une expulsion dans les 48 heures des Kurdes syriens arrivés en Corse, envoyés dans différents CRA en France et que les juges ont remis en liberté ?
Ou encore pour doper une campagne régionale mal partie en s’appuyant sur le thème sécuritaire (terrorisme, etc.) ?


Ce sont neuf personnes qui ont été arrêtées ce matin : cinq à leur domicile, quatre dans les locaux (deux musiciens, une personne qui fait l’entretien de la Maison du Peuple Kurde, et un Kurde sans-papier qui était venu prendre le thé).


On peut se rappeler la perquisition de la MPK au mois de janvier 2009, qui n’avait rien donné, accompagnée de l’arrestation de Kurdes, relâchés huit mois plus tard pour certains sans aucune charge retenue contre eux !


On peut souligner l’aggravation de la situation des Kurdes en Turquie en ce moment où de nombreux élus kurdes aux dernières élections sont emprisonnés.


Vendredi 26 février 2010


Depuis ce matin tôt, huit cars de police entourent la Maison du Peuple Kurde, 29 bd Longchamp 13001 Marseille. Les CRS perquisitionnent les locaux. Plusieurs militants des droits de l’Homme, alertés, se tiennent aux côtés des Kurdes devant la MPK dont l’entrée est barrée par un cordon de policiers.


Il semblerait que cinq personnes aient été arrêtées simultanément à leur domicile.


Plus d’informations au cours de la journée. Vous pouvez rejoindre les camarades kurdes et leurs soutiens devant leur local, 29 bd Longchamp, 13004 (tram National ou métro Réformés).


Mille Bâbords, 26 février 2010.



La chasse aux Kurdes est réouverte ?


Comme en avril 2007 à Paris et en janvier 2009 à Marseille, ce matin 26 février 2010, la police a interpellé neuf personnes à Marseille en fracassant leurs appartements et en investissant la Maison du Peuples Kurde, boulevard Longchamp.


En 2007 et 2009, en dépit de plusieurs mois d’incarcération, aucune charge n’avait été retenue contre les soi-disant terroristes kurdes.


La LDH dénonce l’acharnement qui affecte un peuple déjà persécuté par des dictatures en Turquie, en Syrie et en Iran, acharnement facilité par des procédures pénales d’exception en vigueur dans notre pays.


Elle s’interroge sur le lien qui pourrait exister entre ces évènements et certaines discussions commerciales en cours entre la France et la Turquie.


La Ligue des Droits de l’Homme appelle à soutenir la manifestation organisée par la Maison du Peuple Kurde, ce samedi 27 février à 13h30 aux Mobiles à Marseille.

 

LDH - Fédération des Bouches-du-Rhône, 26 février.

 

 

Onze personnes arrêtées en France, à Grenoble, Montpellier, Draguignan et Marseille, avec perquisition d’une ferme du Larzac en prime ; en Italie, arrestations et perquisitions à Trévise, Venise, Pise, Modène, Udine, Pordenone et Milan.

 


Leur presse :

Pierrefiche. La bergerie abritait des terroristes kurdes (La Dépêche), 27 février
Terrorisme : Démantèlement en Italie d’une cellule de recrutement du PKK (CasaFree)
Onze membres présumés du PKK interpellés dans le sud de la France (AP), 26 février
Marseille au cœur du terrorisme kurde ? (La Provence)
Coup de filet antiterroriste dans les milieux kurdes : deux personnes interpellées à Montpellier ; Des Kurdes du PKK formés sur le Larzac ? ; PKK : «Tout le monde était au courant» (Midi Libre)

 


Leur presse (LCM/La Provence), 26 février.

 

 

Commenter cet article