Que mille collectifs fleurissent sur les décombres du plein emploi !

Publié le par la Rédaction

 

Hier, mercredi 21 avril, des manifestants ont pris la parole lors de l’émission «Lobjet du scandale» sur France2 pour appeler à la grève des chômeurs et des précaires contre les politiques de lemploi, le contrôle des ayants-droits et la société […] entreprise à partir du lundi 3 mai prochain.

 

Aujourdhui 22 avril, dans la cadre dune journée daction coordonnée dans plusieurs villes, des chômeurs, des intermittents et des précaires ont occupés neuf Pôle Emploi à Paris (dans le 10e, passage Dubail, le 11e, rue de Malte, Cité Griset, rue du Moulin Joly, rue Amelot, rue Pétion, rue des Nanettes, le 19e, avenue Jean Jaurès, rue de lOurcq).


Des informations sur les droits des chômeurs et lappel à la grève ont été apposés sur les panneaux daffichage destinés aux collectifs et conversé avec les allocataires présents. Les échanges avec les agents étaient souvent monopolisés voire empêchés par des membres de la direction. Dans deux Pôle Emploi, les consignes nationales en cas d«envahissement» ont été mises en œuvre (tout ça pour une diffusion de tracts et un pique-nique) : dans ces deux antennes les directeurs ont imposé aux agents de cesser laccueil, demandé aux agents de pas entrer en contact et de séloigner des dangereux chômeurs et appelé la police à leur secours.


Questionnés sur lutilisation des lampes bleues qui servent à vérifier les papiers des allocataires qui ont lair étrangers (ce qui permet didentifier les sans-papiers qui viennent ouvrir leurs droits au chômage après avoir cotisé afin de les dénoncer à la préfecture) certains agents étaient fiers de dire quils ne lutilisaient pas. En revanche, le directeur adjoint du Pôle Emploi Dubail, désireux de prendre en main un personnel rétif à appliquer cette mesure en a revendiqué lutilisation et a en outre expliqué que la pratique du contrôle didentité est prise en compte dans lévaluation des agents.


Heureusement, dautres rencontres ont eu lieu, notamment avec une précaire solidaire qui a commencé un CAE (contrat daccompagnement vers lemploi) pour la brève campagne de vaccination contre la grippe H1N1 et, comme tant dautres dans son cas, termine son contrat chez Pôle Emploi à trier les courriers.


Alors que lon programme lexténuation des salariés jusquà une improbable pension de retraite, alors que lon brandit à nouveau la menace dune suppression des allocations familiales pour absence à lécole, alors que Sarkozy extrémise loffre raisonnable demploi en promettant à des chômeurs en fin de droits une allocation conditionnée par lobligation de prendre le premier emploi proposé, multiplions les actions dans les Pôle Emploi, les CAF, institutions de gestion de la précarité et ailleurs.


Rdv mercredi 28 à 11h place de la République, terre-plein central. 
Rdv lundi 3 mai, à 11h, place de la République, terre-plein central.


CIP-IDF, 22 avril 2010.

 


Publié dans Chômeurs - précaires

Commenter cet article