Procès politique le 25 août à Paris : encore le délire sur la "mouvance"...

Publié le par la Rédaction

 

Ce 25 août à 13h30 à la 16e chambre du TGI de Paris s’ouvre un procès contre un militant accusé de port d’arme et de refus de prélèvement d’adn.

 

Rappel des faits : le 29 mai dernier lors d’un rassemblement «NO BORDER» contre la machine à expulser et pour la liberté de circulation des militants ont été arrêtés place de la République ; l’un d’eux a donc été placé en GAV au motif d’une possession de lacrymo dans son sac ; seulement voilà face à quinze cars de flics il n’y avait que cinq personnes qui visiblement représentaient un risque de trouble à l’ordre public… Le procès verbal indique en plus que l’accusé appartient à «un groupe à risque de la mouvance contestataire anarchiste»…

 

Encore une fois les amalgames reviennent au galop et l’intimidation est une nouvelle fois utilisée pour criminaliser ceux qui refusent les rafles et les déportations organisées par l’État et ses complices.

 

LIBERTÉ DE CIRCULATION !

 

Indymedia Nantes, 15 août 2010.

 


Commenter cet article