Procès en diffamation des habitant-e-s du Rosier contre "Presse Océan"

Publié le par la Rédaction

 

Le 16 décembre, après un certain nombre de reports, aura enfin lieu le procès de Presse Océan en diffamation suite aux articles crapuleux pendant le Camp action climat qui eu lieu à Notre-Dame-des-Landes.

 

Du 1er au 9 août 2009 se tenaint un Camp action climat à Notre-Dame-des-Landes contre le projet d'aéroport, lequel mobilise de plus en plus d'opposant-e-s.

 

Tout au long de ce camp, l'hostilité des médias, et plus particulièrement de Presse Océan, était manifeste. L'accueil fait aux journalistes ne semblait pas leur plaire, alors qu'il ne s'agissait que de faire en sorte que ceux et celles-ci respectent les espaces privés de ce camp.

 

Suite à une action d'auto-réduction au Super U de Vigneux de Bretagne, en mèche avec le projet d'aéroport, et dont le sens n'a pas échappé aux habitant-e-s, les articles hostiles se sont multipliés, jusqu'au samedi où un article fumant fit la Une de Presse Océan.

 

Celui-ci mélangeant vaches et cochons, dépeignait tout un ensemble de gens, sans aucuns éléments appuyant leurs dires, comme des personnes «désocialisées», une «minorité violente», tout en essayant de la relier à cette mythique «ultra-gauche», façon peu après les évènements de Tarnac de les associer à ceux et celles que Michelle Alliot-Marie essayait de faire passer pour des terroristes (avec le succès que l'on a vu)…

 

Les divers lieux et personnes décrites, sans pour autant donner de noms, étaient bien assez explicites pour que chacun chacune puisse les reconnaître.

 

Face à cet article, les habitant-e-s du Rosier, maison vide occupée en opposition au projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes et clairement visé-e-s, publient un communiqué et portent plainte pour diffamation contre le journal.

 

Après plusieurs reports, le procès aura finalement lieu le 16 décembre, au tribunal de Nantes. L'heure est encore à confirmer, mais le soutien est bienvenu.

 

Pour se remémorer un peu le traitement médiatique du Camp action climat.

 

Indymedia Nantes, 8 décembre 2010.

 


Publié dans Presse

Commenter cet article