Procès de la révolte de Vincennes : verdict au lance-Flam

Publié le par la Rédaction


Aujourd’hui, mercredi 17 mars, a été rendu le verdict du procès de lincendie du centre de rétention de Vincennes. Les réquisitions du procureur Gilbert Flam ont été suivies par les juges, et les inculpés ont été condamnés à des peines allant jusqu’à trois ans de prison ferme. Les avocats ont annoncé qu’ils entendent faire appel.
LA LUTTE CONTRE LES CENTRES DE RÉTENTION CONTINUE : RENDEZ-VOUS SAMEDI 20 À 15H30 AU MESNIL-AMELOT.

La justice en bon serviteur de l’État a suivi les réquisitions du procureur Gilbert Flam. Il avait requis de 6 à 36 mois de prison. La juge Nathalie Dutartre, a condamné, ceux qui avait été désignés comme coupables, à des peines allant de 8 mois à 36 mois de prison ferme. De plus, les cinq du CRA 1 ont été condamnés à verser à chacun des flics-matons, pour préjudice moral, des sommes allant de 700€ à 2500€. Seuls les deux hommes qui étaient déjà recherchés restent sous mandat darrêt. Pour les huit autres, qui ne le sont pas, sils choisissent de faire appel, leur condamnation est suspendue jusquau nouveau procès.

Au début du procès, la défense avait demandé une expertise des matériaux des bâtiments du centre pour déterminer la responsabilité de l
’État dans lincendie. Celle-ci avait été refusée. En revanche, elle vient dêtre accordée au procureur, après le procès, afin de faire payer aux dix de Vincennes la reconstruction de la nouvelle prison pour étrangers ! Une audience est prévue en janvier 2011 pour chiffrer les sommes quils auront à payer.

80 personnes s
étaient rassemblées devant la salle daudience en solidarité et ont crié «liberté pour tous avec ou sans papiers», «fermeture des centres de rétention»…

RELAXE DES 10 DE VINCENNES !

Nadir Autmani : 30 mois ferme (le proc avait requis 36 mois dont 6 avec sursis),
Hani Ashraf : 24 mois (le proc avait requis 3 ans ferme) mais aurait droit à un nouveau procès,
Samir Awadi : 12 mois ferme (le proc avait requis 18 mois dont 6 avec sursis),
Hassen Belkader : 8 mois (le proc avait requis 6 à 8 mois),
Bozkurt : 8 mois (le proc avait requis 6 mois ferme) peut être aurait droit à un nouveau procès,
Moïse Diakité : 36 mois ferme (le proc avait requis 36 mois dont 6 avec sursis),
Ali Diallo : 30 mois dont 6 avec sursis (c’est ce que le proc avait demandé),
Mahamadou Dramé : 30 mois dont 6 avec sursis (c’est ce que le proc avait demandé),
Ekma Moktaré : 12 mois ferme (le proc avait requis 18 mois dont 8 avec sursis),
Mohamed Salah : 30 mois ferme (le proc avait requis 36 mois dont 6 mois avec sursis).
Pas de mandat d’arrêt sauf pour Ashraf et Bokurt qui sont en fuite.
En gros, le tribunal a suivi le proc sauf pour Moïse sur lequel Madame Dutartre s’acharne.

Fermeture des centres de rétention, 17 mars 2010.


Commenter cet article