Pour monter encore un cran à Montpellier

Publié le par la Rédaction

La permanence UMP vandalisée

La permanence du candidat UMP aux élections régionales, Raymond Couderc, a été vandalisée dans la nuit de samedi à dimanche. Le large panneau le représentant avec les autres têtes de listes départementales a ainsi sérieusement été endommagé et une plainte a aussitôt été déposée hier.

Des dégradations que déplorait, hier dans la soirée, Jacques Domergue, député héraultais et leader d’opposition au sein du conseil municipal montpelliérain : «En ce moment, c’est pourtant la trêve des confiseurs, c’est dommage que des hurluberlus s’amusent à ça. Peut-être des gamins qui avaient bu un coup de trop… Mais si ça a une connotation plus politique, on sait d’où ça pourrait venir. Je pense à l’extrême gauche. Mais c’est courant à Montpellier. Moi, on m’avait déversé du fumier devant ma permanence rue d’Assas, on m’avait aussi arraché le compteur électrique…»


Leur presse (Midi libre), 28 décembre 2009.


Le Nouvel An a inspiré les vandales

Cinq voitures et trois containers brûlés, dans les secteurs de Paul-Valéry et de La Paillade : la nuit de la Saint-Sylvestre a été relativement calme sur le front des violences urbaines.

Mais d’autres dégradations ont été constatées en ville, comme en témoignent nos photos : le radar de l’avenue de la Liberté a, une nouvelle fois, été peinturluré, les locaux de l’agence Pôle emploi de l’avenue de Toulouse également, alors que des casseurs ont détruit l’abribus de l’arrêt Saint-Cléophas de la ligne 2 du tramway. Enfin, les panneaux des locaux de campagne de Raymond Couderc ont été quelque peu «secoués».


Leur presse (Midi libre), 2 janvier 2010.

Publié dans Agitation

Commenter cet article

la Rédaction 03/01/2010 20:49


Encore plus de cran ! Avant que ce soit les crans d'arrêt !