Piombino (Italie) : Perturbation de la Croix Rouge

Publié le par la Rédaction

Ils ont fait irruption dans le siège de la Croix Rouge de Piombino, couvrant les ambulances garées de peinture, mais aussi les murs, et taguant sur l’un d’eux : "11/9 Solidarité avec les rebelles de Corelli (Ndt : le centre de rétention de Milan), CRI (Ndt : Croix Rouge italienne) assassins". L’info a été publiée hier par des journaux locaux. Le blitz, opéré par une quinzaine de d’individus au visage couvert, s’est déroulé hier vers 20h. L’action aurait été motivée, selon les tags, par un épisode survenu dans le centre de rétention de via Corelli à Milan, géré par la Croix Rouge. Cinq retenus avaient été incarcérés par la police après une émeute.

 

 

(...) Au moment de l’irruption, sur laquelle enquêtent les carabiniers et la police, étaient présents un médecin et trois volontaires. L’action des hommes masqués et non armés n’a duré que quelques minutes et s’est terminée avant l’arrivée des hommes de la Digos. Le fait qu’ils aient agi à visage couvert fait penser qu’ils pourraient n’être pas du coin. Selon certaines sources, les forces de l’ordre enquêteraient sur un rassemblement de jeunes politisés à Riotorto, qui s’est justement terminé cet après-midi là.

 

 

Traduit de l’italien (La Repubblica),
Brèves du désordre, 13 septembre 2010.

 


Commenter cet article