Pillages contre la vie chère à Llallagua (Bolivie) - 24 janvier

Publié le par la Rédaction

Bolivie : des manifestations contre la vie chère dégénèrent en pillages

 

Des manifestations contre la hausse des prix alimentaires ont dégénéré et donné lieu à des pillages de magasins lundi à Llallagua, dans le sud-ouest de la Bolivie, selon la police et les médias locaux.

 

 

Les prix de certains aliments ont grimpé en Bolivie depuis fin décembre, avec la hausse brutale de l'essence (environ 80%) après la décision de l'État de cesser les subventions aux carburants. Le gouvernement a depuis fait marche arrière sous la pression de la rue, mais les prix ont tardé à baisser.

 

Quelque 5.000 personnes ont défilé contre la vie chère, dans le cadre de deux manifestations parallèles à l'initiative d'un syndicat de mineurs d'un côté, et d'un syndicat de paysans de l'autre. La police avait demandé aux commerçants de garder porte close, a indiqué à l'AFP une source policière.

 

La protestation des mineurs s'est déroulée sans incidents, mais plusieurs personnes venues des communautés rurales de Chullpa et Sicoya, ont manifesté avec les paysans puis se sont livrés à des pillages de magasins, a rapporté le réseau de radio catholique Erbol.

 

Selon le colonel Edwin Duran, de la police locale cité par Erbol, «la police n'est pas intervenue afin d'éviter un affrontement avec les manifestants». Pour cette raison, il n'y a pas eu non plus d'arrestation, a précisé à l'AFP une source policière.

 

Le calme était revenu dans l'après-midi, et les syndicats ont forcé des manifestants à rendre une partie des marchandises volées, selon les radios. (…)

 

Leur presse (Agence Faut Payer), 24 janvier 2011.

 

 

Publié dans Colère ouvrière

Commenter cet article