Petite enfance ou gros business ?

Publié le par la Rédaction


Quand bébé rime avec business, ce n’est pas le projet pédagogique le centre des préoccupations, mais la mise en place d’une organisation rentable. Quand la direction voit des euros à la place des enfants, nous, professionnels de la petite enfance, opposons la mise en place de réels projets pédagogiques, où le bien-être des enfants est notre priorité, à la notion de rentabilité.

Pour cela les salariés qui sont directement au contact du terrain doivent être écoutés ; or aujourd’hui nous regrettons de constater que la direction est de plus en plus sourde aux cris d’alarme des professionnels. Au contraire, ils nous mettent de plus en plus de pression.

Le travail auprès des enfants de 0 à 6 ans a évolué et progressé !

Si nous voulons les accueillir correctement, nous devons obtenir de bonnes conditions de travail :
• Non aux heures supplémentaires !
• Augmentation des salaires !
• Rattachement à une convention collective !
• Embauche de personnel !
• 8 semaines de congés pour tous et toutes !
• Non aux vacances imposées !
• Droit à la formation et à l’information !

Si toi aussi tu as envie de faire changer les choses dans la petite enfance, rejoins-nous.

Pour toutes ces raisons, nous créons une section syndicale pour faire entendre notre voix, dans le but de faire évoluer le travail dans la petite enfance et afin de pouvoir accéder à la reconnaissance de nos métiers.


Publié dans Santé & Social

Commenter cet article