Parme : Rassemblement et affrontements pour la fermeture du siège fasciste de Casapound

Publié le par la Rédaction

Communiqué du comité antifasciste Montanara et de Parmantifascista

 

Le rassemblement de cet après-midi dans le quartier Montanara a été organisé par le mouvement antifasciste de Parme en soutien à la lutte pour la fermeture du siège fasciste de Casapound, lutte portée par le comité antifasciste du quartier depuis plus de deux ans.

 

Ça a été un rassemblement improvisé, un acte de Résistance spontanée qui ne pouvait pas attendre l'arrivée d'une autorisation. Les habitants du Montanara et les activistes du mouvement ont ainsi occupé comme d'habitude le quartier pour rappeler qu'aucun espace de propagande fasciste ne peut être toléré dans cette ville.

 

Pendant le rassemblement, un groupe de fascistes (beaucoup venant d'autres villes), avec le visage couvert et des bâtons, a contourné plusieurs fois sans problèmes les blocages faits par la police pour agresser les participants. Dans la soirée, rue Farini, le rassemblement s'est poursuivi jusqu'à ce que les fascistes soient contraints d'annuler leur initiative.

 

Encore cette fois, il a semblé que la police ait eu un comportement douteux, frappant à plusieurs reprises un passant qui s'était rapproché du rassemblement.

 

Aujourd’hui nous avons vu l'autre face de Casapound, celle que tant de partis font semblant de ne pas connaître. La solidarité montrée par le centre-droite à ces fascistes leur a permis de croire que la question pouvait se régler avec une action squadriste. Il n'en est pas ainsi et ce ne le sera jamais ; pour nous, l'antifascisme n'est pas une lutte entre bandes mais une bataille populaire en continuité avec les valeurs de la Résistance.

 

Comitato Antifascista Montanara
Parmantifascista

 

 

Dimanche d'affrontement entre jeunes d'extrême-gauche et Casapound : un blessé

 

Encore des tensions entre groupes d'extrême-gauche et Casapound. Encore une fois en centre-ville, cette fois rue Farini (à l'extérieur du local Gavanasa), où ce soir était au programme une rencontre organisée par Casapound pour parler du 150e anniversaire de l'unité de l'Italie.

 

Les deux groupes, environ 50 personnes, en sont venus au contact rue Farini et il y a eu des étincelles, car le groupe d'extrême-gauche a exposé une banderole où il était écrit : «Cassez-vous fachos». L'affrontement était inévitable, les coups ont volé, il y aurait un blessé, un jeune dirigeant de Casapound qui aurait été touché à la tête (cinq points de suture, selon un communiqué de Casapound).

 

Les deux groupes s'étaient déjà «affrontés» dans l'après-midi, dans les environs du siège du mouvement d'extrême-gauche, rue Jacchia, dans le quartier Montanara. Cette fois c'était à coups d'insultes, de chants et de slogans, mais c'est rue Farini que la situation risquait de dégénérer d'un moment à l'autre : l'intervention de la police, arrivée sur le lieu à bord de deux camionnettes et plusieurs voitures, a évité le pire. Les agents, certains en tenue antiémeute, ont réussi à diviser et à éloigner les antifascistes et les militants de Casapound.

 

 

Vers 21h30, la situation était redevenue normale et la rencontre organisée par Casapound a pu se dérouler régulièrement. À l'extérieur du «Gavanasa», la police a géré la situation, empêchant que n'éclatent d'autres incidents.

 

Ce n'est pas la première fois que surviennent des tensions de ce genre, le monde politique local, et pas seulement, devrait s'interroger pour empêcher que la situation puisse dégénérer ultérieurement.

 

Traduit de l'italien (leur presse, Parma oggi).
Squat!net, 27 mars 2011.

 


Commenter cet article