On aime le poulet grillé à Strasbourg

Publié le par la Rédaction

Le feu au commissariat de secteur

À 3h20, dans la nuit de dimanche à lundi, un incendie a détruit un bureau et endommagé les autres locaux du commissariat de secteur de la police nationale, situé au rez-de-chaussée de la mairie de Schiltigheim. Les pompiers sont intervenus deux heures durant sur l’incendie, d’origine volontaire.

Le
commissariat de secteur de Schiltigheim, situé route de Bischwiller, a été endommagé par un incendie volontaire, qui a débuté lundi à 3h20 à l’arrière du bâtiment, détruisant un bureau et noircissant le reste des locaux. De source policière, une fenêtre du bureau détruit a été cassée, avant que l’auteur (ou les auteurs) ne mette(nt) le feu, vraisemblablement à l’aide d’un produit inflammable. De même source, le feu ne serait pas relié à un contexte de «violences urbaines».

Leur presse (Dernières Nouvelles d’Alsace), 8 décembre 2009.



Strasbourg : Incendie volontaire dans un commissariat de banlieue

Un commissariat de police de Schiltigheim, dans la banlieue de Strasbourg, a été endommagé dans la nuit de dimanche à lundi par un incendie volontaire survenu alors que les locaux étaient inoccupés, a-t-on appris mardi de source policière.

Ce «commissariat de secteur», qui n’est occupé et ouvert qu’aux heures de bureau, est situé au rez-de-chaussée de la mairie de Schiltigheim, dans un «secteur plutôt calme» et il ne s’agit pas d’un «phénomène de bande», a dit à l’AFP un responsable de l’enquête. Le feu a détruit une pièce du commissariat. La fumée a aussi endommagé les autres pièces. Selon la presse locale, le ou les auteurs des faits se seraient introduits par effraction dans le commissariat avant de mettre le feu.


Leur presse (AFP), 8 décembre.

Commenter cet article

fred 14/12/2009 20:13


démenti officiel à faire passer absolument: il ne s'agit pas d'un "phénomène de bande" et n'est pas relié à un contexte de «violences urbaines». La peur change de camp...