Occupation éclair de Malakoff Médéric à Strasbourg - 28 octobre

Publié le par la Rédaction

Vers 17 heures ce jeudi 28 octobre, alors que la manifestation de 4000 personnes (comptées par la Feuille de Chou), se déroulait encore au centre-ville,

 

 

plusieurs dizaines de militants ont brièvement occupé le siège de Malakoff Médéric, la boîte de Guillaume Sarkozy, le frère de l’autre.

 

 

Il faut savoir que pendant que Nicolas s’attaque aux retraites par répartition, son frère, Guillaume développe la retraite par capitalisation, espérant que les salariés, avec leurs maigres retraites traditionnelles, seront contraints de la compléter par un complément par capitalisation.

 

On voit que les retraites c’est une affaire de famille chez les Sarkozy. Autrefois, on appelait cela népotisme.

 

 

 

Des militants sont entrés dans les bureaux au premier étage, d’autres restaient devant l’entrée.

 

 

 

Un seul policier en civil était présent au tout début, ce qui prouve qu’il y a eu des fuites.

 

 

Il a appelé ses collègues. D’autres civils sont arrivés qui ont mis leurs brassards pour une fois. Mais trop peu nombreux et prudents, ils ont opéré un repli tactique en attendant les renforts.

 

 

Ceux-ci n’ont pas trop tardé sous la forme de plusieurs cars de la Sécurité publique, suivis peu après de cars de gendarmes.

 

 

 

Mais tout ce beau monde est venu pour des prunes, car les manifestants ont quitté les lieux en bon ordre et regroupés en empruntant les rails du tram avenue de la Paix, passant sans un regard devant le Tribunal Administratif où les étrangers comparaissent tous les jours, puis devant la Synagogue de la Paix, ornée, comme le Conseil régional d’Alsace du portait du soldat israélien Gilad Shalit.

 

 

D’autres opérations sont prévues pour les jours qui suivent…

 

La Feuille de Chou, 28 octobre 2010.

 


Publié dans Colère ouvrière

Commenter cet article