Occupation de la mairie de Rennes par les chômeurs et précaires

Publié le par la Rédaction


Le mouvement des chômeurs et précaires en lutte de Rennes occupe la mairie de Rennes depuis ce matin.

Dès 10 heures une quarantaine de chômeurs et précaires a occupé un Pôle emploi pour dénoncer la délation pratiquée par les Pôle emploi avec la mise en place de «la lampe bleue». Devant le nombre conséquent de personnes, la direction de l’agence a annulé les rendez vous et empêché l
accueil des chômeurs.

À la suite de cette action nous nous sommes dirigés vers la mairie pour l
occuper et nous nous sommes installés dans le hall de la mairie, façade gauche.

Comme le mouvement brestois, nous comptons y rester. Nous appelons le maximum de personnes à nous rejoindre et à occuper les bâtiments publics et mairies de toutes les villes de France. Nous risquons dêtre expulsés à 18 heures, venez nombreux.

MCPL Rennes, 27 novembre 2009.



Chômeurs et précaires évacués du hall de la mairie

Ce vendredi matin, une trentaine de «chômeurs précaires en lutte» (MCPL) ont commencé à investir le hall nord de la mairie Rennes. Et ce, jusqu’à 13h30. Après une négociation avec l’élue de permanence, ceux-ci ont ensuite occupé le hall sud.

Décidés à une occupation durable, ils ont alors appelé le plus grand monde de personnes à venir les rejoindre vers 18 heures. C’en était trop pour les élus municipaux qui ont fait appel aux forces de l’ordre. À 16 heures, une trentaine de policiers sont donc intervenus pour faire évacuer les lieux. L’opération a duré moins de cinq minutes.

L’objectif des membres du MCPL était de dénoncer l’emploi des lampes UV par les services de Pôle emploi. Ces lampes sont destinées à vérifier la validité des papiers d’identité des chômeurs. Officiellement, pour éviter toute fraude. Pour le MCPL, ce dispositif permet à Pole emploi «de participer à la chasse aux sans-papiers».
Leur presse (Ouest-France), 27 novembre.

Publié dans Chômeurs - précaires

Commenter cet article