Occupation de la direction régionale de Pôle Emploi à Rennes

Publié le par la Rédaction

 

 

Dans le cadre de la grève des chômeurs, une quarantaine de personnes du collectif rennais du 3 mai occupe depuis ce mardi 4 mai 11h la direction régionale de Pôle Emploi.

 

Les chômeurs et précaires ont demandé à s’entretenir avec la directrice régionale pour lui soumettre une certain nombre de revendications locales et nationales :

REVENDICATIONS LOCALES :

1. Être informés du nombre de radiations sur la Bretagne et de leurs motifs. 
2. Être informés du nombre de chômeurs dirigés vers la sous-traitance et le nom des entreprises de coaching qui les suivent. 
3. Lobtention de panneaux daffichages aux associations et collectifs de chômeurs et précaires. 
4. La possibilité de tenir des permanences ouvertes dans les Pôles Emploi pour les collectifs qui le souhaitent quand bon leur semble. 
5. Lorganisation dune «journée blanche» dans Pôle Emploi sous dix jours pour rencontrer les agents collectivement, sans la présence de leurs directions, sans perte de salaires pour les conseillers, en suspendant le suivi mensuel et la plateforme téléphonique. 
6. La fin des radiations et des suspensions dallocations dans la région Bretagne le temps de la grève des chômeurs.


REVENDICATIONS NATIONALES :

1. Lassurance que les grevistes chômeurs et conseillers à lemploi parisiens ne soient pas poursuivis par la direction de Pôle Emploi pour loccupation du siège national de Pôle Emploi du lundi 3 mai. 
2. La fin des radiations et des suspensions.
3. Larrêt du suivi mensuel obligatoire et la possibilité de prendre des rdv à la demande des chômeurs.
4. La suppression des lampes bleues (contrôlant lauthenticité des papiers) servant à traquer les personnes sans papiers.
5. Le démantèlement du DUDE (logiciel de caractérologie) utilisé par Pôle Emploi et les boîtes de coaching.
6. La suppression du 39 49, et la mise en place dun nouveau numéro gratuit vers un conseiller local.


Le collectif du 3 mai à Rennes.
Indymedia Nantes, 4 mai 2010.

 


Publié dans Chômeurs - précaires

Commenter cet article