Nouvelle tornade chantilly sur Monseigneur Léonard - Louvain-la-Neuve, 5 avril

Publié le par la Rédaction

 

Alors qu’il se rendait à l’université catholique de Louvain-la-Neuve à un débat avec le professeur de physique théorique Jean Bricmont sur le thème «Concilier science et foi, est-ce bien raisonnable ?», Mgr Léonard est tombé dans une embuscade pâtissière.

 

 

Une première tarte à la crème a atterri sur son visage au moment où il entrait dans le bâtiment universitaire. Une fois débarbouillé, André-Joseph Léonard a pu gagner sans encombre l’auditoire Coubertin où on l’attendait. Mais à peine le primat de l'Église catholique belge avait-il pénétré dans les lieux qu’il recevait de plein fouet trois nouvelles tartes dégoulinantes.

Les quatre jeunes entarteurs de l’archevêque intégriste, qui n’en étaient pas à leur coup d’essai (en 2011, opérations Éric Zemmour et Melchior Wathelet), se sont ralliés depuis peu à l’Internationale pâtissière.

 

Gloup, gloup, gloup, gloup !
Entartons, entartons
l’homophobe ratichon !

 

Déclaration à chaud des Maurice Gloup :

«Entartons, entartons les homophobes en robe
Et les anti-avortements qui, dégueulassement,
Protègent ceux qui tripotent les petits enfants.
Que M'sieur SIDA ne s'en fasse pas,
la capote, eux, ils ne la mettent pas.»

 

Gloup ! Gloup !

 

 

Le chef de l'Église catholique belge entarté à quatre reprises

 

Le chef de l'Église catholique belge, l'archevêque André-Joseph Léonard, a été entarté à quatre reprises mardi lors d'une conférence, a indiqué mercredi «l'Internationale pâtissière», qui reproche au prélat ses positions sur l'homosexualité et sur l'avortement.

 

«Alors qu'il se rendait à l'Université catholique de Louvain-la-Neuve à un débat, Mgr Léonard est tombé dans une embuscade pâtissière», indique dans un communiqué «Le Gloupier», à la tête d'un groupe qui a déjà entarté le philosophe Bernard-Henri Lévy, le président français Nicolas Sarkozy ou encore le milliardaire Bill Gates.

 

«Une première tarte à la crème a atterri sur son visage au moment où il entrait dans le bâtiment universitaire.» Une fois débarbouillé, André-Joseph Léonard a pu gagner la salle de conférence, mais «à peine le primat avait-il pénétré dans les lieux qu'il recevait de plein fouet trois nouvelles tartes dégoulinantes», ajoute le communiqué.

 

Des images montrant l'archevêque restant calme après avoir reçu les quatre tartes à la chantilly dans le visage ont été diffusées mercredi après-midi sur le site de partage de vidéos YouTube, sous le titre «Mgr Léonard entarté à Louvain-La-Neuve».

 

«Franchement, pour tous les homosexuels qui n'osent pas le dire à leurs parents, pour toutes les jeunes filles qui veulent avorter, il le méritait amplement», a déclaré à l'agence Belga l'un des quatre «entarteurs» récemment rallié à l'«Internationale pâtissière» du «Gloupier».

 

André-Joseph Léonard avait déjà été entarté en novembre alors qu'il célébrait une messe dans la cathédrale de Bruxelles.

 

Depuis son arrivée à la tête de l'Église belge en janvier 2010, Mgr Léonard a été au cœur de plusieurs polémiques après ses propos controversés sur le sida, les homosexuels et les prêtres pédophiles.

 

Il avait notamment suscité l'indignation en affirmant que la première propagation du virus du sida, au début des années 1980, était «une sorte de justice immanente». Sur l'homosexualité, le primat de Belgique avait déclaré qu'elle n'était «pas en cohérence avec la logique objective de la sexualité», tout en affirmant que cela n'autorisait pas pour autant à dire que les homosexuels sont «anormaux».

 

Fin mars, il avait pris part à Bruxelles à une «marche pour la vie» organisée par des étudiants catholiques opposés à l'avortement.

 

Leur presse (AFP), 6 avril.

 

 

L'Internationale pâtissière revendique l'entartage de Mgr Léonard

 

Les quatre jeunes entarteurs qui s'en sont pris mardi soir à l'archevêque André-Joseph Léonard, à Louvain-la-Neuve, n'en étaient pas à leur coup d'essai et se sont récemment ralliés à l'Internationale pâtissière, indique mercredi Noël Godin dit Georges Le Gloupier, dans un communiqué transmis à l'agence BELGA.

 

Mgr Léonard est tombé dans une embuscade pâtissière alors qu'il se rendait à l'Université catholique de Louvain-la-Neuve (UCL), à un débat avec le professeur de physique théorique Jean Bricmont sur le thème «Concilier science et foi, est-ce bien raisonnable ?», explique l'entarteur belge no 1. «Une première tarte à la crème a atterri sur son visage au moment où il entrait dans le bâtiment universitaire. Une fois débarbouillé, André-Joseph Léonard a pu gagner sans encombre l'auditoire Coubertin où on l'attendait. Mais à peine le primat avait-il pénétré dans les lieux qu'il recevait de plein fouet trois nouvelles tartes dégoulinantes», poursuit-il. Les quatre jeunes qui ont pris part à cette opération pâtissière avaient déjà entarté Éric Zemmour et Melchior Wathelet plus tôt cette année, précise le communiqué, en concluant par le célèbre cri de guerre de Georges Le Gloupier, adapté à la victime ecclésiastique : «Entartons, entartons l'homophobe ratichon !» Noël Godin est à l'origine des entartages de Jean-Pierre Chevènement, Bernard-Henri Lévy, Nicolas Sarkozy, Bill Gates et bien d'autres «pompeux cornichons», rappelle-t-il. «Je n'étais pas physiquement présent mardi soir lors de l'entartage, car ma présence peut faire capoter une telle opération», confie-t-il. «Mais cela me manque et je m'apprête à frapper à nouveau un gros coup, à l'étranger.»

 

Leur presse (Belga), 6 avril.

 


Commenter cet article