Nouvelle répression policière à Strasbourg contre les pro-palestiniens

Publié le par la Rédaction

 

Aujourd’hui, la manif démarrait à 15h à la place Gutenberg. 1500 personnes environ. Présence massive des groupes politiques (PCF, MJS, NPA, AL, etc.). Toujours la communauté turque en force. Manif dynamique et animée qui fait le tour du centre-ville. Les flics ont changé de tactique : à la manif dhier (2-3000 personnes) à lappel des mosquées, les flics ont quadrillé tout le centre-ville avec des barrages de gendarmes mobiles sur tous les ponts pour empêcher tout accès ; tandis quaujourdhui ils ont adopté les techniques allemandes avec des lignes de flics tout autour du cortège et sur les côtés. Présence rapprochée et dissuasive.


Retour à la place Gutenberg. 200 manifestants vont à l
avant au contact, car les flics ont formé une longue ligne avec boucliers pour empêcher de retourner vers la place Kleber. Pendant une grosse demi-heure, les flics sont harcelés à coups de mortiers, de pétards et feux dartifice. La tension monte, déjà auparavant sur le parcours lavant du cortège avec beaucoup de jeunes Turcs provoquent la police à chacun de ses déploiements, et réagit vivement au moindre mortier. Beaucoup pensent alors que ce sont des mortiers et se mettent à courir dans tous les sens. Manif non compacte, les flics lont coupée en deux. Pendant le parcours, un autonome sest fait violemment intercepter par 6 CRS pour délit de sale-look-blackblock (capuche et foulard noirs). Il sera relâché peu après.

Place Gutenberg, de nombreux mortiers sur les flics qui restent stoïques. À nouveau, souvent les manifestants refluent en désordre en crainte de charges ou tirs de lacrymos. Un drapeau israélien est brûlé. 5 flics veulent disperser le petit groupe qui le brûle. Pris à partie par une cinquantaine de manifestants, ils tirent un coup de lacrymo spray et se dégagent à coups de matraques et boucliers. Les flics isolent alors les plus virulents du reste de la foule, libèrent la route et dispersent les gens. Un groupe de 100-150 continuent de scander des slogans anti-sionistes et pour la Palestine, encadrés par les flics.

À partir de là, je demande à des camarades des compléments d
information, car nous sommes arrivés trop tard sur les lieux : la grosse centaine de manifestants se sont dirigés vers les Halles où ils sont bloqués par des CRS. Jets de pierre contre grenades lacrymos et flashball pendant une demi-heure. Violente charge des CRS. Y a-t-il eu des arrestations ? Des blessés ?

Un camarade turc nous balance l
info : sur le groupe Facebook «les Turcs unis de Strasbourg» seront mis en ligne les prochaines dates de manif et dactions (aujourdhui un cortège pro-palestinien de voitures à fait le tour de la ville et la bloquée). Éventualité de manif tous les jours ou tous les deux jours.

Pas de justice, pas de paix. 
Viva Palestine !

 

Courriel, 5 juin 2010.

 


Commenter cet article

Gilles 07/06/2010 11:55



Bonjour,


certes, la police empêche souvent la libre expression des idées et défend l'appareil d'état. Il n'empêche que pour un libertaire, il serait juste de commenter aussi l'aspect nationaliste et/ou
religieux et réac de cette manif. Il n'y avait pas que cela, aussi des gens venus par humanisme et/ou anti-impérialisme, mais c'est un aspect inquiétant et merdique que cela se fasse sous les
bannières des religieux et des kemalistes. Il ne faut pas l'oublier, encore moins l'occulter parce qu'on "se retrouve tous sur le terrain de la lutte". Les barbus ne nous disent pas merci et à
leurs yeux, on est des porcs athées.



geronimo 06/06/2010 02:26



le cortège de voiture : le PMF de Latreche, le parti musulman de france, des fafs!