Solidarité avec les interpellés de Rennes

Publié le par la Rédaction


Gardes à vue prolongées de 24 heures pour les quatre.
Rassemblement demain à 9h devant la Cité judiciaire 7, rue Pierre-Abélard, Rennes (éventuelles comparutions immédiates).
Courriel, 6 décembre 2009 - 19h49.

Rendez-vous à 17h30 aujourd’hui dimanche devant le commissariat central de Rennes (boulevard de la Tour d’Auvergne) pour savoir si les gardes à vue sont prolongées.
Indymedia Nantes, 6 décembre - 17h04.


Rennes : Manifestation cet après-midi devant le commissariat après les interpellations hier


Une centaine de personnes sont rassemblées actuellement devant le commissariat central, boulevard de la Tour d’Auvergne, pour demander la libération des quatre personnes interpellées brutalement hier à l’issue de la manifestation lancée par les «mouvements et associations de chômeurs et précaires du Grand Ouest». Un mouvement soutenu par plusieurs partis politiques dont le Parti de Gauche, le Nouveau Parti Anticapitaliste NPA, Alternative Libertaire et Les Verts.


Deux mamans de personnes interpellées ont été reçues au commissariat. On reprocherait à leurs enfants des violences sur représentants de la force publique.

Leur presse (Sud-Ouest), 6 décembre.


Manifestation des chômeurs à Rennes : Quatre gardes à vue prolongées

Les quatre personnes interpellées au cours de la manifestation de chômeurs et précaires, qui a réuni environ 400 manifestants samedi à Rennes (Le Télégramme Dimanche), ont été placées en prolongation de garde à vue. Il leur est reproché différents comportements, comme des violences ou des outrages, au cours de la manifestation qui avait donné lieu à quelques heurts entre manifestants et forces de l’ordre. Leur sort devrait être fixé ce matin.

Hier en début d’après-midi, une centaine de personnes, puis une trentaine en fin de journée, se sont regroupées calmement devant le commissariat de police pour marquer leur soutien aux gardés à vue. Hier soir, ils envisageaient de se regrouper aujourd’hui devant la Cité judiciaire.

Leur presse (Le Télégramme), 7 décembre.


Samedi à Rennes








Commenter cet article