Massacre et révolution en Libye

Publié le par la Rédaction

Appel à la solidarité

 

Les nouvelles qui nous arrivent de Libye sont très choquantes. le régime de Kadhafi commet un horrible massacre contre les masses révoltées, les mercenaires recrutées par le régime de Kadhadi (l'équivalent des batalja du régime de Moubarak), en plus de l’armée de métier et des forces de sécurité, ont ouvert le feu sur la population libyenne désarmée ou, dans certains cas, armée avec seulement les armes à feu très légères.

 

 

Les forces répressives du régime utilisent non seulement les armes à feu, mais également l'artillerie, les tanks, les chasseurs à réaction et les hélicoptères de combat.

 

Dans un sens militaire, on ne peut appeler cela une guerre. En réalité, c'est un horrible massacre conduit par le régime de Kadhafi, sous les yeux des puissances impérialistes européennes et états-uniennes mais, comme toujours, ces puissances sont uniquement préoccupées par le pétrole et l'argent, le profit, et non par les droits de l'Homme ou même les vies humaines. Les gouvernements européens ainsi que celui des USA observent un silence très honteux maintenant, qui est plus parlant que n'importe quelle déclaration.

 

Dans le fond, ils soutiennent les tueurs, la dictature, contre les masses révoltées comme ils l’ont fait en Tunisie et en Égypte, changeant retournant leur veste seulement quand le triomphe de la révolution est devenu inévitable.

 

Et il n'y a aucun secret en cela. Cela n’est lié qu’au pétrole et à l'argent qui devraient selon eux être maintenus dans les mains des dictateurs et non des peuples.

 

Et comme cela s’est produit au Bahrain, en Tunisie et en Égypte précédemment, la plupart des armes anti-émeute et des munitions employées par les forces du régime pour tuer et réprimer les personnes proviennent des entreprises européennes ou américaines.

 

Soldats exécutés pour avoir refusé de tirer sur la population,
23 février

 

Il y a deux nuits, le fils du dictateur libyen a menacé les masses et hier ses tueurs et mercenaires ont mis ses menaces à exécution. La Libye sous la domination du régime de Kadhafi est un exemple parfait de régime totalitaire, comme cette société atomisée décrite dans le roman 1984 de George Orwell. Maintenant "Big brother" mène une vraie guerre contre sa propre population, ou pour être plus précis, conduit un sanglant massacre contre les Libyens révoltés. Et de nouveau, ils essayent d'utiliser les fondamentalistes comme épouvantail. Ce qui se passe n'est pas un combat entre les fondamentalistes et le régime – c’est le combat entre les masses et la dictature.

 

Ce discours est juste une manipulation scandaleuse de la réalité, une tentative sans scrupule de justifier non seulement la répression du régime, mais également ses crimes brutaux, alors qu'en fait, rien, rien ne peut justifier les crimes du régime de Kadhafi, l'utilisation des tanks et des chasseurs à réaction contre les masses désarmées comprenant des enfants et leurs mères.

 

Nous anarchistes et libertaires ne voulons pas sous-estimer les possibilités qu'un pouvoir répressif - islamiste ou tout autre - puisse parvenir à détourner la révolution, mais à cet égard nous ne préférons pas les pouvoirs répressifs non-religieux aux pouvoirs répressifs religieux. Nous optons pour la vraie liberté des masses, pour une société libre et autogérée, organisée librement et volontairement de bas en haut.

 

Face à de telles éventualités nous pensons que la seule réponse appropriée est l’action directe populaire, conduite par les masses libres, et non par quelque forme de répression brutale que ce soit, appliquée par une dictature si barbare.

 

Tobrouk insurgée

 

Voici quelques nouvelles et commentaires du blog d'un camarade anarchiste libyen (en arabe seulement). L'adresse de blog est : http://saoudsalem.maktoobblog.com

- Des centaines de personnes tuées en Libye - Kadhafi, le boucher, se cache dans sa forteresse.
- Les témoins oculaires ont rapporté qu'un vrai massacre a lieu dans la ville de Benghazi à l'est de la Libye, où des douzaines de personnes ont été tuées et des centaines ont été blessées. Et que les hôpitaux de ville sont débordées avec les personnes blessées. Un avocat et un activiste ont dit à Al Jazeera que le nombre de personnes tuées par des forces de sécurité à Benghazi pourrait atteindre 200 et environ 800 à 900 blessés (écrit le 20 février).
- Kadhafi a bombardé les Libyens… et les Libyens avancent vers Tripoli.
- Benghazi, la deuxième plus grande ville libyenne à côté de Tripoli capital, où la première étincelle de la révolte de février a eu lieu, subit un massacre en règle (écrit le 20 février).
- La famille dirigeante (c'est-à-dire la famille de Kadhafi) en Libye a perdu son sang-froid et appelle les manifestants des gangsters.
- Il semble que l'abus de la force par le régime et ses massacres contre les manifestants s’est retourné contre le régime lui-même, et ce tellement que même de nombreux membres de son armée et de sa police aient refusé d’ouvrir le feu sur les manifestants et de les aient rejoints au lieu de ça ; obligeant le régime de Kadhafi à recourir aux mercennaires des pays africains pauvres (écrit le 21 février).

 

Mazen Kamalmaz, anarchiste syrien 
Version française par Berckman - CGA
Anarkismo, 22 février 2011.

 


Publié dans Internationalisme

Commenter cet article