Manifeste de Rebellyon TV

Publié le par la Rédaction



L’image-vidéo se démocratise : caméscopes, téléphones portables, caméras de vidéos-surveillance, mais aussi des centaines de chaînes de télé dans tous les foyers et chaque jour sur internet des millions de vidéo proposées et regardées. Cette généralisation des outils pour faire des images permet dans le même temps de s’en saisir et d’en fabriquer plus facilement. Les possibilités de dire, de montrer et de témoigner sont plus que jamais à porter de main de tout un chacun : permettre l’expression de chacunE, recueillir et donner la parole à celles et ceux qui ne l’ont jamais, ou tout simplement la prendre.

Aujourd’hui, nos sociétés contemporaines produisent de l’image et utilisent sans complexe son formidable pouvoir sur nos imaginaires. Objet de propagande, elle modèle et détourne nos manières de penser ; objet de contrôle, elle devient caméras de vidéo-surveillance et outils de fichage pour les flics en manif.

Trop peu d’espaces proposent des images alternatives, militantes, qui viennent défier et questionner cette utilisation normée, propagandiste et policière de l’image : parce que la législation est sévère, parce que les personnes filmées peuvent ainsi être mises en danger, parce que les plateformes qui nous permettent aujourd’hui de diffuser nos vidéos en dégradent le sens par la publicité ou le vide qu’elles y côtoient. Vouloir « faire de la vidéo » aujourd’hui quand on est militant, ça ne peut plus se faire à la légère.

Face à ces constats, nous - un groupe d’individu-es sur Lyon - avons décidé de nous réunir autour de ces préoccupations communes et de proposer un espace de diffusion de vidéos d’informations et militantes : Rebellyon TV. Dans la lignée des outils dont s’est dotés le mouvement antiautoritaire et égalitaire lyonnais (Radio Canut, Rebellyon, AgendaLyon, la librairie La Gryffe, ou plus largement nos syndicats et nos collectifs,…), cette plateforme se place résolument dans une démarche de questionnement et de changement de la société dans un sens égalitaire, anti-autoritaire.

Rebellyon TV est une plateforme de diffusion vidéo alternative et non commerciale (gratuité, absence de pub, confidentialité des contributeurs-trices, etc.), dont les principes et objectifs fondateurs sont :
- Être un espace de diffusion autonome : afin de s’affranchir des pressions politiques ou économiques et ainsi décider par nous-mêmes de ce que nous diffusons, en proposant par ce biais une critique en actes aux grandes chaînes de télé, tout comme aux plateformes internet Dailymotion et Youtube.
- Être un espace de création : par la diffusion de films qui proposent un autre point de vue, interrogent nos représentations, bousculent les images formatées ; par la promotion de voix multiples, comme une alternative à la voix unique, celle qui cantonne, dirige, contrôle et dicte ce qu’il faut voir, emprisonnant nos imaginaires et notre liberté de penser et d’agir.
- Être un espace de réflexion critique : par le choix des sujets traités (mouvements sociaux par exemple), par la façon de les traiter, par la diffusion d’images censurées, que l’on ne veut pas voir, que l’on ne montre pas, par notre volonté de réappropriation de la vidéo comme support pour la mise en lumière et en débat de questions qui nous touchent.
- Proposer un espace d’élaboration, d’expérimentation, de réalisation, de production collective et de partage de nos savoirs : par le biais d’ateliers de formation, de prêts de matériel, d’aide à la réalisation ou au montage. En mutualisant nos savoir-faires, nous effacerons la frontière entre réalisateurs, acteurs, spectateurs, et témoins.
-  Constituer un lieu d’archivage : pour lutter contre l’éparpillement de cette mémoire visuelle qui constitue notre histoire et une des bases de notre réflexion, pour mettre en lien d’autres espaces de diffusion qui contribuent à diffuser ces images qui construisent un contre-pouvoir, une autre manière de voir.

Fonctionnant de manière informelle, autogérée et non hiérarchique, sans porte-parole, nos décisions sont prises au consensus (délibérations et décisions collectives ; prise en compte des différents points de vue exprimés). Les tâches sont librement réparties selon les désirs de chacun-es. Le collectif élabore, écrit, réalise, monte et diffuse des films dans le respect de la charte. Le collectif a aussi en charge la modération des vidéos proposées. Ces tâches sont réparties et tournent régulièrement pour lutter contre la spécialisation et l’autoritarisme.

Publié dans Presse

Commenter cet article