Manif Jussieu - Denfert-Rochereau : Défilé de mode de la BAC en civil

Publié le par la Rédaction

Tu es jeune et tes copains et, surtout, tes copines se moquent de toi parce que les fringues que t’achète ta mère sont ringardes ?

 

Alors Expression93 va te rendre un sacré service : pour rester branché et plaire aux meufs il te suffit d’observer les flics de la BAC déguisés en jeunes.

 

Car, grâce aux économies engrangées suite aux 40'000 suppressions de postes d’enseignants depuis 2008, notre ministre de l’Intérieur a décidé d’investir massivement dans les fringues de marque : sweats Timberland, jeans Levis, survêt’ Nike, casquettes New Era et bien d’autres que vous pourrez remarquer dans les prochaines manifs qui s’annoncent nombreuses.

 

Mais puisque vous piaffez d’impatience, nous présentons ici en exclusivité le dernier défilé de nos dévoués fonctionnaires de police si soucieux du bien-être psychologique de la jeunesse :

 

Collection automne-hiver style «dalle d’Aubervilliers»

 

Collection «Nanterre’s fashion appearence»

 

Ce top-model (un peu grassouillet il est vrai…) drapé dans son élégant sweat à capuche bleu azur qui le boudine si tendrement au niveau des poignées d’amour s’est fait remarqué par son extrême nervosité. À l’un de nos camarades qui, l’ayant démasqué (c’était facile remarquez), lui a demandé ce qu’il faisait là avec son autocollant «Je lutte des classes» [édité par le trop discret collectif Ne pas plier] il a répondu en des termes que la déontologie de notre site nous interdit malheureusement de publier.

 

Sachez toutefois c’était du genre grossier, pire encore que les pires dérapages de notre président — plus pour longtemps — de la République. Cet âgé sauvageon s’en est expliqué, un peu plus tard mais toujours aussi ronchon, par le fait qu’il était en congés et qu’il défilait en solidarité avec ce mouvement social. Hélas, les tressaillements nerveux qui agitaient la veine de sa tempe trahissaient son si piteux mensonge.

 

Leur laisser le temps d’admirer

 

Malheureusement, il semble que les jeunes n’aient pas remarqué ces toutes nouvelles tenues pourtant si coûteuses… Qu’à cela ne tienne ! Puisqu’ils préféraient scander des slogans compliqués plutôt que de porter attention à ces efforts vestimentaires il suffisait de les coincer entre deux cordons de Robocop.

 

Passé les quelques minutes de panique d’être ainsi pris au piège, les quelques jurons et gestes obscènes à l’adresse des CRS (filmés et pour lesquels les auteurs de ces graves troubles à l’ordre public — pas du tout provoqués — seront bientôt jugés en comparution immédiate) ces jeunes ingrats ont bien été obligés de remarquer la diversité et la qualité des tenues de la BAC en civil. Il suffisait de les bloquer et les laisser mijoter deux heures dans les derniers mètres de l’avenue Denfert-Rochereau. Astucieux, non ?

 

Gageons que les efforts déployés par Monsieur le ministre Brice Hortefeux pour que nos jeunes ne portent plus de chemises à gros carreaux La Redoute soient enfin reconnus par cette classe d’âge (dont on peine vraiment à comprendre leur aversion pour les forces de l’ordre).

 

Indymedia Paris, 22 octobre 2010.

 


Publié dans Colère ouvrière

Commenter cet article