Manif du 19 octobre à Saint-Pons-de-Thomières (Languedoc)

Publié le par la Rédaction

Réforme des retraites : La contestation se poursuivra jusqu'au bout

 

 

Malgré un froid glacial, la contestation reste forte, et même de plus en plus visible, dans le rang des opposants au projet de réforme des retraites. Hier, jour de grève et de mobilisation nationales, ils étaient à nouveau nombreux à se retrouver sur le parvis de la mairie. Fait nouveau, des jeunes collégiens d'Olargues, accompagnés de parents d'élèves, avaient rejoints le mouvement. «Rien n'a été organisé chez nous, alors on a envisagé de venir renforcer les manifestants Saint-Ponais entrés, dès le début, dans ce bras de fer avec le gouvernement», expliquait tout sourire dehors une des adolescentes qui arborait fièrement un tee-shirt portant l'inscription manuscrite «Et nous, c'est quoi notre avenir ?»

 

Tout au long d'une marche, qui n'avait rien de silencieuse, un appel a été lancé aux usagers de la route à rejoindre le mouvement. Pendant plus de deux heures, le cortège a fortement perturbé la circulation en mettant en place un barrage filtrant qui ne laissait passer que des véhicules prioritaires comme une camionnette livrant des médicaments à l'hôpital ou une ambulance.

 

Par ailleurs, sur les trois stations services que compte l'agglomération, seule une était encore ouverte hier à midi, avec toutefois une distribution limitée en essence et sans plus une goûte de gasoil.

 

Le mouvement se poursuivra jeudi, jour du vote de la réforme au Sénat, avec un nouveau rassemblement à 10h30 au niveau du rond-point de la place du Foirail.

 

Leur presse (Midi Libre), 20 octobre 2010.

 


Publié dans Colère ouvrière

Commenter cet article