Lyon 2 déterminé à continuer la lutte

Publié le par la Rédaction

Lyon 2 : Toujours une minorité de blocage

 

Environ 200 étudiants de Lyon 2 (selon une source étudiante) ont assisté à une assemblée générale organisée mercredi sur le campus Porte des Alpes à Bron. Des étudiants toujours favorables à un mouvement de grève. L'occasion «d'amplifier la mobilisation contre la réforme des retraites», indiquent-ils au lendemain de la promulgation de la loi par le Président de la République.

 

Dans un communiqué de presse anonyme, le «Comité de mobilisation» évoque en parallèle les «dégradations minimes» commises sur le campus de Bron, (dossiers brûlés et chaises cassées), ainsi que la «prétendue» agression dont aurait été victime le président de l'Université, André Tiran, lundi soir dernier.

 

Une agression qui a fait l'objet d'un dépôt de plainte, et qui a suscité de multiples réactions à gauche (le maire de Bron Annie Guillemot ou l'adjoint à la Ville de Lyon, Jean-François Arrue), comme à droite, (le ministre de l'Enseignement supérieur), pour dénoncer les violences qui auraient été exercées à l'endroit de M. Tiran.

 

Au delà, ces étudiants envisagent plusieurs actions, et notamment, la mise en place de barrages filtrants, ou encore «des blocages économiques». Sans parler d'interventions «pendant les cours» et occupations diverses. Ils en profitent également pour demander la démission du président de l'Université.

 

Une prochaine assemblée générale est programmée mardi après-midi pour définir les suites du mouvement dans cette université qui compte au total 27'000 étudiants.

 

Leur presse (Le Progrès), 12 novembre 2010.

 


Publié dans Colère ouvrière

Commenter cet article